Vivement la grippe aviaire, que les dindes décèdent

Publié le par Matthieu C.

Ca fait longtemps que j’en n’ai pas parlé, et puis, des journées telles que celle que j’ai vécue dernièrement, si on la raconte pas, c’est une perte pour l’humanité. Donc, tous les matins, je me lève pour gagner joyeusement, en voiture, le bureau. Le trajet est peinard, mais arrivé au bureau, se pose un problème : les autres. Enfin, surtout Ouin Ouin et Simone. Ouin Ouin… Vous savez, la masse inculte qui se prend pour un modèle de beauté, d’intelligence et de finesse, alors qu’elle est aussi belle qu’une murène, aussi intelligente qu’une moule et aussi fine qu’un cachalot hydrocéphale ?

 
Donc, la dernière de Ouin Ouin :

On parlait avec un collègue (celui qui est assis à côté de moi) de la regrettable Marie-Ange Nardi, celle qui se prend pour un modèle de beauté, d’intelligence et de finesse alors qu’elle est etc… On se rappelait de l’émission Pyramide, au cours de laquelle il fallait deviner des mots et ensuite trouver un personnage. Donc, Marie-Ange Nardi trouve des mots, et se retrouve devant la phrase suivante (en gros) : Il est l’auteur de « voyage au bout de la nuit » et de « Mort à crédit ». Et Marie-Ange Nardi prend son menton dans sa main, et dit : « je vois très bien qui c’est, c’est un auteur de romans policiers »… Et donc, au bureau, on dit un truc comme : « Ouai bien sûr, Céline auteur de romans policiers »… Et là (je vous jure que c’est vrai), Ouin Ouin qui écoutait la conversation depuis le début nous regarde et dit : « Céline… Céline Dion ? »

Je vous promets, sur le coup, ça m’a quand même fait de la peine…  Parce que quand on se la joue grande dame, on évite de demander si Céline Dion n’est pas l’auteur de « voyage au bout de la nuit ».

 

La journée commençait donc fort, et voilà que nous allons manger (oui, j’avoue, je vais manger avec les autres)… Et là, je crois que ce jour là, on a touché le fond : au cours du repas, alors que je ne sais plus qui parlait du reportage sur De Gaulle (De Gaulle intime, environ 35 ans après sa mort… Enfin bon…). Et là, Ouin Ouin nous a raconté une blague sur le général de Gaulle et Yvonne… Je vais le réécrire parce que on a du mal à réaliser là, comme ça : je mange avec des gens qui, lorsqu’ils ont envie de rire, racontent des blagues sur Charles et Yvonne de Gaulle… Quand j’ai entendu ça, je me suis dit : tiens, y’en a pas un qui a une blague sur Gaston Doumergue à raconter ? Un scoop sur Vincent Auriol ? Une révélation croustillante sur les soirées d’Antoine Pinay ? Parti dans l’ambiance, on aurait eu quelqu’un pour nous rappeler la mort de Félix Faure, avec l’histoire de la connaissance, de César et Pompée et tout et tout, j’aurais pas été dépaysé plus que ça…

 

Je sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que mon salaire, ben je le vole pas, pour supporter des trucs comme ça !

 
Matthieu

Publié dans le bureau

Commenter cet article

Tempete 30/10/2005 17:25

Oui tu devais pas nous la dire la blague sur De Gaulle, j'ai envie de rire moi et elle a l'air d'avoir beaucoup du mourre cette ouin ouin. Et puis ca changera des blagues sur les blondes.

yaelz 29/10/2005 00:43

Tain j'ai un max de lectures de notes a rattrapper chez toi Matthieu.

Je vais m'y mettre des maintenant.

matthieu 28/10/2005 23:11

Bee Human > Très bonne idée tiens le concours...
Camille > Gnnnnn ?
Bee Human 2 > J'y cours !
Jo > Lors de leur première nuit, Charles et Yvonne se retrouvent dans la chambre conjugale de la boisserie. Charles se met nu, et devant son impressionnant membre, Yvonne s'écrit: "Oh mon dieu !" et Charles lui répond: "Oh, je vous en prie, restons simple, appelez moi Charles"...

Jo 28/10/2005 21:21

c'était quoi la blague sur Charles et Yvonne ? Raconte, j'adore la déconne.

Bee_human 28/10/2005 20:40

Voila c'est fait. Pour ceux qui veulent écrire une note dans le style d'1 noble qui tient un blog, c'est ici: http://suis-jeleseulcommecela.hautetfort.com/archive/2005/10/28/et-si-la-noblesse-ouvrait-un-blog.html