EDF et autres contrariétés

Publié le par Matthieu C.

Le week-end a été fructueux en conneries diverses, entre le congrès des socialistes et la prévision du cours de l’action EDF, achetée 32 € par les particuliers.

 

Ces particuliers, qui ont failli se faire prendre à leur propre piège, peuvent remercier les banques : lors de son introduction en bourse, l’action GDF avait pris 23 %. Les pigeons qui ont acheté des actions EDF se sont dit qu’il n’y avait aucune raison pour que ça ne se reproduise pas, et ils ont massivement donné des ordres de vente. Ce qui a, mécaniquement, fait baisser le cours de l’action à 25 € et des poussières. Et c’est là qu’interviennent les banques qui ont participé à l’opération en rachetant massivement ces actions pour ne pas faire chuter le cours. Pendant les premiers jours. Parce que les petits actionnaires croient qu’on leur a fait un cadeau. Alors que les petits actionnaires, sans réel pouvoir décisionnaire, sont là uniquement pour payer et se faire baiser la gueule (cf eurotunnel). Un peu comme au casino, où le seul gagnant est le casino, la bourse reste quand même un grand jeu de hasard. Où les petits perdent systématiquement au profit des gros. Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre sur la perte de leur bas de laine, ils ont joué, ils ont perdu. Même avec le soutien des banques, les fait de revendre une action avec un bénef de 1 centime ne permettra pas à ces pauvres mecs de rentrer dans leurs frais, avec les commissions et autres frais de dossiers.

 

Sinon, au parti socialiste, ils sont toujours aussi imbéciles, merci pour eux. Le grand jeu du week-end était de réaliser une synthèse, c’est à dire une bouille satisfaisante pour tout le monde. Un des points défendu âprement par Fabius était le SMIC à 1500 euros lors de la prochaine législature. Dis comme ça, c’est sympa. En fait, ça fait une augmentation du SMIC de 3 % par an d’ici à 2012, en sachant qu’actuellement, l’inflation est d’environ 2 % par an.

 

EDF aussi, avec une volonté de faire qu’EDF redevienne 100 % publique, parce que « cela met en danger la vie de nos concitoyens »… Y’a vraiment besoin d’un commentaire là ? Parce que passer des heures à se compter les poils des couilles au lieu de réfléchir à un truc ambitieux ça ne met pas en danger les concitoyens ? Et il en a quoi à foutre le PS des concitoyens ? Parce que le PS est un parti dans lequel plus de la moitié des adhérents sont des élus…

 

Les socialistes réclament aussi un « parlement au cœur de la vie politique », un « rééquilibrage des pouvoirs entre Président de la République et Premier Ministre », « de nouveaux moyens donnés aux citoyens pour peser sur les choix ». Du vide. Il n’y a rien de concret en fait, uniquement des idées plus ou moins réchauffées, avec des révolutionnaires qui reprennent quelques unes des 110 idées que François Mitterrand avait eu pour sa campagne de 1981.

 

Enfin, au niveau de l’Europe, ils veulent "Explorer la mise en oeuvre d'outils susceptibles de mieux protéger l'industrie européenne et son avenir". C’est à dire, en bon français, « on sait pas ce qu’on va faire mais on va y réfléchir ».

 

Cher Nicolas Sarkozy, dormez sur vos deux oreilles, vous n’avez pas besoin d’avoir des idées, le PS a 20 ans de retard.

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

Snyd 22/11/2005 18:46

Je trouve ton blog riche et interessant. Et vive la liberté d'expression !

matthieu 22/11/2005 18:42

SALOME > (oui, j'avais pas vu que t'avais posté juste avant)... 1%, c'est mieux que rien... Oui, mais le PS fait-il vraiment son boulot de parti de gauche en proposant ça ? Et puis, comme disait l'autre, le mieux est l'ennemi du bien

antenor 22/11/2005 18:08

le ps a peut etre 20 ans de retard, mais matthieu a déjà 1.5 ans d'avance... tu te présentes sur quelle liste ? celle des pauvres mais travailleurs ?

Matthieu C. 22/11/2005 18:12

Ben... Je suis pas à jour de ma cotisation... Mais dès que je t'aurais envoyé le chèque, je me présente avec toi !

saoul-fifre 22/11/2005 10:08

Matthieu< Non, non, TB parle de Jospin. Fabius est "juste" responsable, en tant que 1er ministre, du virage à droite toute de 84, qui a mené à la sévère déculottée du PS aux législatives de 86, l'arrivée en force du FN (renforcé par des voix de communistes dégoûtés) et de Chirac-l-arnaque à Matignon. Rien que ça ! Viens-y, Fabius, nous parler de fracture sociale et d'écologie, comme ton camarade énarque Chichi ? T'es crédible.

Matthieu C. 22/11/2005 16:58

Et le pire, c'est que des personnes y croient...

Manou 22/11/2005 08:58

Pas grand chose à rajouter, Matthieu.
C'est toujours le particulier (ou le militant) qui se fait....avoir...restons polie...

Matthieu C. 22/11/2005 16:58

Oui, les militants colleurs d'affiches aux profits de personnes n'ayant jamais été, un samedi soir, manier le pot de peinture et le pinceau...