Salauds de pauvres !

Publié le par Matthieu C.

« La souffrance des SDF a une fonction de cohésion sociale. Elle crée un repoussoir et permet d'adresser à chacun le message suivant : regardez ce que vous deviendrez si vous ne suivez pas le bon chemin, celui du travail et de l'intégration sociale... »

Ceci est extrait d’une excellente interview de Patrick Declerck donné au Nouvel Observateur, à propos de la sortie de son livre « Le sang nouveau est arrivé » (NRF, 91 p., 5,50 euros)

 

Hier et aujourd’hui ont lieu des collectes de denrées non périssables dans les supermarchés au profit de la banque alimentaire, denrées qui seront ensuite redistribuées aux associations venant en aide aux pauvres. Et c’est là toute la perversion du système : Vous allez faire vos courses dans ce qui est un temple de la consommation. Là, vous allez acheter de la nourriture en plus pour donner à une association venant en aide à ceux qui n’ont pas à manger. C’est à dire que vous allez donner de l’argent à une entreprise capitaliste pour pallier les manquements de l’Etat. Parce que assurer le minimum à chacun, au départ, c’est le boulot de l’Etat. A travers les assistantes sociales. Jeudi, sur France Info, je ne sais plus qui (un directeur d’association ou quelque chose comme ça) a indiqué que les assistantes sociales (vous savez, les feignasses qui vivent sur les dos des pauvres) renvoyaient ceux qui venaient demander des secours alimentaires vers les associations. Qui s’institutionnalisent et assument une mission de l’Etat.

 

Mais qui sont ces gens qui sont aidés justement ? Autrefois, on les appelait les gueux, les miséreux, les pauvres, les clodos… Aujourd’hui, comme le remarque Martin Hirche dans son « manifeste contre la pauvreté », ils sont appelés en fonction de ce qui leur sert à survivre dans leur misère, de leurs allocations : ainsi, il y a les smicards, les Rmistes… Ces pauvres qui perdent leur identité propre pour devenir la continuation de leur subside. Cachez ce pauvre que je ne saurais voir…

 

Le week-end dernier, un SDF est mort de froid. Avant-hier aussi. Avant-hier, c’était un gars qui s’était fait expulsé depuis quelques semaines, qui dormait dans sa voiture. Pour ses obsèques, il aura droit au cercueil des indigents, c’est à dire le cercueil le moins cher (en contreplaqué) auquel on a ôté tous les éléments intérieurs (le coussin, le capitonnage) mais auquel on laisse la bâche qui retiendra à l’intérieur du cercueil tous les liquides qui se seront écoulés des orifices du mort (oui parce que bien sûr, il aura pas été bouché). Un SDF… Il n’avait pas de prénom, ni de nom, puisqu’il était SDF. Une raclure, une sous-merde, un enculé de pauvre…

 

Le préambule de la Constitution de 1948, rappelé par la Constitution actuelle, proclame des principes comme particulièrement nécessaires à notre temps, dont les suivants :

10. La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.

11. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence.

 

C’est beau ces trucs, surtout « la Nation-avec-un-N-majuscule assure à l’individu les conditions nécessaires à son développement »… Que la Nation-avec-un-N-majuscule commence par assurer la survie de l’individu, le reste, on verra après.

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

N 11/11/2007 23:00

Bonjour,Voici le lien d'une vidéo ou Balkany (député et maire)  raconte à un journaliste américain qu'en France il n'y a pas de pauvres, il y a juste des gens qui gagnent un peu moins. Que tous les gens sont aidés. Que ceux qui vivent dans la rue le font part choix, etc...http://www.dailymotion.com/video/xkfts_balkany-piege-par-les-yes-menJ'en suis écoeurée (vidéo jamais diffusée à la télévision).Ne pourriez vous pas la mettre SVP, sur votre site ou alors mettre le lien. (j'ignore si vous connaissez cette vidéo et si elle a été mise ou non précédemment sur votre site). Je trouve qu'elle ne manque pas d'intérêt. Non seulement on nie les gens qui sont à la rue mais c'est aussi nier le boulot que font les associations et les bénévoles.Je répondrai aussi à ceux qui pensent que tout est perdu d'avance que je ne suis pas d'accord, on peut descendre dans la rue et faire toutes les manifs contre Sarko. Si chacun ft sa petite manif. dans son coin on arrivera à rien, va falloir tous se réunir. En gros, essayer de faire un maximum de manifs.Je vous signalerai une chose : le chiffre du chomage baisse (ce n'est qu'un chiffre alors que le chomage augmente lui). En radiant les gens à tour de bras (ce que ft l'anpe) on fait croire que la liste des demandeurs d'emploi diminue, or il y a de plus en plus de gens à la rue et sans ressources.Bercy a donné le chiffre suivant en octobre : moins de 27 000 chomeurs en moins sur la liste. (on sait très bien que c'est gens là n'ont pas trouvé de travail).L'année dernière C. de villepin a voulu avoir accès aux comptes en banque des chomeurs. Heureusement au tribunal il s'est vu répondre qu'être ministre ne lui donnait pas tous les droits.En allemagne, la retraite passera à 68 ans, en 2005 il était question que tous les chomeurs allemands portent à la cheville un bracelet électronique.Je vous pose une question : voulez vous que ça arrive en France ?Alors battez-vous ? et surtout n'achetez pas les produits des sociétés qui délocalisent (à cause d'elle des gens perdent leur travail en France) et devant le scandale de Carrefour (golden parachute et j'en passe) boudez cette grande surface.Bien cordialement.

Aurore 29/11/2005 21:05

Ah non alors ! moi je veux qu'il change d'avis ! Sinon, je suis responsable de l'avoir laissé penser un truc pareil !

Matthieu C. 29/11/2005 22:23

Ben s'il fallait que chacun se sente responsable de ce que pense son voisin !!! Non, je sais pas, sur quoi il se base pour dire tout ca ? des discussions de bistrot ? il connait quoi à la misère ?

Aurore 28/11/2005 21:42

Un ami à moi ne cesse de répéter que ceux qui n'ont pas de travail, c'est un peu de leur faute, que même les handicapés peuvent travailler, et que sinon y'a des moyens de les prendre en charge, en tous cas qu'ils n'ont pas à mendier, et enfin que y'a assez de place dans les abris pour que les gens ne vivent plus dehors. Si vous pensez, comme moi, qu'il a tort, aidez-moi à le lui prouver.

Matthieu C. 28/11/2005 22:36

Cet homme a l'air bien renseigné. Il ne doit donc pas ignorer que 1 tiers des SDF ont un emploi. Il doit connaître également le nombre de place en foyers, et s'il pouvait me donner le chiffre, je serais heureux de l'apprendre, ne le connaissant pas.
Sinon, certainement que cette personne si bien renseignée sait ce qu'être extrêmement pauvre sous-entend, la perte de repères, le manque de moyens (pas seulement financiers)... Non, franchement, cette personne a de la chance de pouvoir penser ca, et d'ignorer ceux qui l'entourent (putain, mais qu'est-ce que ca fait moralisateur ce truc... Non, en fait, il suffit de laisser cette personne penser ce qu'elle veut non ?)

petra 26/11/2005 23:36

connerie........meme les rmiste vont et ce la on leur prends tout leur fric....avec tout autour......essayer ne va plus du tout ........depuis je vais plus mes finance vont beaucoup mieux..........mais bon ce pas le sujegt mais .........apres donner au gens les rend assister ......et un assister et facil a manipuler alor l y a en plus en plus ...........tout les pays nordique font pas de social et on pris le problem differenment.......et ca marche....

Matthieu C. 27/11/2005 08:44

Ils traitent comment le problème les pays nordiques ?  

palimpseste 26/11/2005 21:40

Eh oui, Matthieu... Mais quand je vois comment l'institution fonctionne, au quotidien, on n'est pas sorti de l'auberge... Le sentiment de l'urgence n'est bien souvent que comptable dans notre beau pays, tu sais bien...

Matthieu C. 26/11/2005 22:03

Ouai...
Puis de toutes façons, les pauvres, on s'en bat les couilles dès qu'il ne fait plus froid