Le Père Noël n'est pas forcément un enculé de sa race (partie 1 sur 4)

Publié le par Matthieu C.

Comme d'habitude, vous avez le choix entre écouter la note en cliquant sur l'onglet lecture ci-dessous et la lire sous Firefox


A écouter, sous IE




Lorsque Eric, de l’agence d’intérim, l’avait appelé au téléphone 2 semaines auparavant, Alexandre s’était demandé ce qui allait encore lui tomber sur la gueule. Après avoir été pendant 3 semaines rangeur de chocolats dans une usine de production de « bouchées à la liqueur avec une cerise à l’intérieur », il attendait avec une certaine résignation la prochaine mission qui lui permettrait de finir le mois. Sa situation financière n’était pas brillante : il avait bossé du 15 novembre au 6 décembre pour un salaire de 10 % supérieur au SMIC (en fait, il s’agissait des congés payés qui était versés à chaque mission, ce qui revenait à bosser pour le SMIC), et pendant 4 jours on ne lui avait confié aucun boulot. Et ça, il allait le sentir le mois suivant, il en était certain.

 

Quand Eric l’avait appelé donc, il était prêt à faire n’importe quoi. Et d’ailleurs, cette nouvelle mission c’était n’importe quoi. Le père noël attitré d’une grande surface était tombé malade, et il fallait absolument quelqu’un pour le remplacer, le plus tôt possible, l’hypermarché ne pouvant se passer de la présence du symbolique bonhomme. Alexandre avait bien sûr accepté (mais avait-il le choix ?), avait sauté dans sa voiture pour rejoindre son nouveau lieu de travail (pour 15 jours seulement) le plus vite possible, afin de faire tourner le compteur à heures payées 8,03 € + 10 % brut le plus tôt possible.

Une fois sur place, la responsable de la caisse centrale, une femme entre deux âges (enfin, une femme entre 50 et 60 ans maquillée comme une voiture volée qui semblait assez désagréable et qui avait une fâcheuse tendance à surjouer le stress) lui avait indiqué le vestiaire (avec le costume du précédent père noël, vous comprenez, il va falloir l’arranger pour qu’il vous aille, on n’avait pas prévu ça, alors bon courage et faites vite) et la place qu’il était censé occupé une fois revêtu de ce costume ridicule qui ne faisait plus rêver les enfants qui souhaitaient des X BOX 360 et des Playstation 3.

 

Son rôle avait l’air relativement facile : il devait s’asseoir (bon dieu, enfin un boulot où je serais assis, ça va me changer de ces putains de chocolats), attendre que les enfants viennent à lui, leur demander ce qu’ils voulaient pour Noël, et leur dire d’une voix ravie qu’il leur apporterait ces cadeaux. C’est ce que lui avait sommairement expliqué la vieille de la caisse centrale, et le boulot avait donc l’air facile, mais plutôt chiant avec le bruit des gosses criant devant le père noël (mais t’es pas le vrai, y’en a un aussi dehors – Mais si je suis le vrai, celui dehors c’est un sosie) et surtout, le bruit de la radio diffusant des spots à la con à base de Jingle Bells et de Mon beau sapin, invitant les clients à faire le plein de foie gras Madrange en promo pour les fêtes à 9,90 € le kilo, pour ce prix-là, ce serait dommage de s’en priver, et n’oubliez pas la carte de paiement de l’enseigne, vous achetez maintenant et vous ne commencerez à payer que dans trois mois.

 

Il avait donc commencé 14 jours avant, et se préparait à effectuer son dernier jour (oui, le 25, le père noël, on l’oublie). Il avait déjà effectué pas mal de boulots de merde, mais celui-ci était plus épuisant que les autres. En plus des journées de 12 heures, il devait supporter ce qu’il s’était juré de ne jamais supporter : les cris des gosses.

 

A suivre…

 

Matthieu

Publié dans c'est bientôt Noel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mat 20/12/2005 19:33

moi je parie que par dépit il va se transformer en xboxstaystion 360. Non?

Matthieu C. 20/12/2005 19:48

Encore une fin qui aurait pu être possible quoi que peu probable !!!

saoul-fifre 20/12/2005 19:21

Un père Noël qui n'aime pas les enfants ne peut pas être tout à fait un enculé de sa race...

Matthieu C. 20/12/2005 19:48

J'ai pas dit qu'il ainait pas les enfants, il aime juste pas les enfants qui crient et qui sont dans le magasin. Mais peut-être qu demain un enfant va arriver et qu'il va bien aimer cet enfant non ? (oui, je suggère toujours avec légèreté !)

antenor 20/12/2005 18:04

moi à partir du moment où cette histoire se passe dans un super U, je suis prêt à accepter n'importe quel type de fin...

Matthieu C. 20/12/2005 19:46

Euh... Ben je pensais plutôt à un Leclerc, mais si tu préfères un Super U, pas de problème !

antenor 20/12/2005 18:04

moi à partir du moment où cette histoire se passe dans un super U, je suis prêt à accepter n'importe quel type de fin...

bee_human 20/12/2005 13:44

Je vois bien Eric de l'agence d'interim se pointer dans grande surface avec ses mômes. Le père noël pour finir sa mission, passe les gamins au mixer.

Matthieu C. 20/12/2005 19:46

Le mixer ! Après le lancer de nain ! La prochaine fois, je n'écrirais la fin qu'après avoir eu les pronostics des lecteurs !!!