Putain de camion

Publié le par Matthieu C.

Une chanson pour accompagner ce post, merci à SAOUL FIFRE de me l’avoir fait découvrir




Hier, un enfant est mort sur le rallye Dakar. Oui, je sais, j’ai déjà écrit ça pour avant-hier. Mais il y a encore un enfant qui est mort. Excusez-moi si je me répète… Mais je trouve que les connards qui participent se répètent aussi. Hier, c’était pas une voiture qui était en cause, c’était un camion de l’assistance. Comme si c’était moins grave. L’enfant de 12 ans qui est mort ne saisira, de toutes façons, jamais la subtilité de la nuance.

 

Ce petit garçon, destiné à rester anonyme, sera au moins mort avant d’entendre Alioune Tall, vice-président de la Fédération sénégalaise des sports automobiles et motocyclistes : ce vice-roi des connards (oui, parce que le roi arrive après) a déclaré : « L'accident a eu lieu sur une route nationale empruntée aussi bien par les véhicules d'assistance que par des véhicules de tous les jours. C'est un accident comme il en arrive malheureusement tous les jours au Sénégal. Ca ne remet pas en cause le Paris-Dakar au Sénégal ». Et oui, parce que le rallye Dakar passe tous les jours ? Non mais c’est insensé de dire ça ! Parce que à ce moment-là, tous les jours il y a des victimes de meurtre, donc je peux aller tuer ma voisine, ce sera malheureux mais c’est comme ça. C’est vrai que plutôt que de lutter contre l’insécurité routière et contre la bande des connards qui participent au rallye, mieux vaut déclarer que c’est banal et que ça se passe tous les jours. La famille appréciera.

 

Je vous ai parlé du vice-roi des connards, je vais maintenant vous parler du roi des connards. Ce type, j’aimerais bien qu’il ait un chien. J’irai crever le chien avec plaisir (en fait, avec dégoût, j’ai déjà du mal avec un poisson rouge, alors imaginez avec un chien), juste pour lui dire que c’est rien, et essayer de lui faire comprendre ensuite la nuance qu’il y a entre perdre son chien et perdre son enfant. Parce que pour lui, perdre son enfant c’est moins grave que perdre une course. Ce connard au dernier degré, c’est Gilbert Ysern, directeur général délégué du groupe ASO, qui organise la course. Ce type, le jour où on fera courir le quinté aux connards, je sais pas s’il sera dans le tiercé gagnant, mais il finira devant Général du Pommeau.

Il a déclaré (attention, c’est du lourd) : « Ce n’est pas le moment de se lancer dans une réflexion de fond sur le rallye […] Il n’est pas logique de priver les concurrents d’un podium […] Même s'il y a aujourd'hui de la tristesse, je ne sais pas s'il faudra rendre un hommage, mais c'est évident que l'on pensera à eux ».

C’est vrai. Deux enfants sont morts (MAIS MERDE, DES ENFANTS, MORTS, C’EST PAS COMPLIQUE A COMPRENDRE QUAND MEME), mais il est plus important de permettre à cet enculé de Luc Alphand de sabrer une bouteille de champagne dont le prix représente plus que le salaire mensuel moyen au Sénégal.

 

Daniel Balavoine, qui se foutait aussi de la gueule des africains (puisqu’il organisait une pompe à frics et qu’il distribuait des pompes à eau), disait que la vie ne lui apprenait rien. Moi, ce rallye m’a appris que lorsqu’un australien meurt dans un accident de moto au cours d’une course à la con, c’est un drame qui mérite qu’on neutralise une étape, lorsque deux enfants meurent, c’est un accident.

 

Des enfants sont morts, le rallye se courra l’année prochaine, rien ne sert à rien, je vais me coucher, j’en ai marre.

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carole 19/06/2007 23:00

Je trouve également ce rallye abérrant, et ne comprends pas qu'il soit encore et toujours d'actualité. En revanche, Daniel Balavoine, homme intègre, est loin d'être l'organisateur de cette course (comme mentionné dans ton article). Il a juste utilisé l'infrastructure du rallye à des fins utiles. Je pense que "s'il se foutait de la gueule des africains", il n'aurait pas pris la peine de se déplacer lui même afin de vérifier l'installation des pompes à eau. Cette année là (1986), il ne participait pas à la course et était uniquement sur place pour superviser l'opération "Paris du coeur". Personne ne le savait. Tout le monde l'a appris après sa mort. Merci de ton attention.

Carole 05/02/2006 22:29

Tu as raison, Matthieu, que des gosses meurent à cause de leurs conneries, c'est n'importe quoi. 47 depuis le début, c'est 47 de trop. Ils pourraient augmenter la sécurité en mettant des barrières, mais cela doit être trop le demander.
Aujourd'hui, à "Vivement Dimanche",  Michel DRUCKER en parlant du Dakar, a mentionné la mort de ces enfants, en précisant néanmoins que les africains regardaient beaucoup son émission. Il avait peur de baisser son audiance !?

Matthieu C. 06/02/2006 16:54

47 de trop, non, parce qu'il y a quand même des pilotes dans le lot !

Byalpel 16/01/2006 10:17

C'est LE CELERI !

Matthieu C. 16/01/2006 11:11

Ca, c'est le Mal Absolu !

mat 16/01/2006 08:50

je hais la manière dont une partie de l'humanité se comporte avec une autre. Le pire c'est que cela est valable à toutes les échelles. Cet exemple est édifiant, et malheureusement on trouve ce type de comportement à tous les niveaux, individuels, collectifs, d'un pays, d'une économie...
Comme dirait le personage de Yuri Orloff dans le film Lord of War : "on dit que le mal triomphe sur terre là où les hommes de bonne volonté ont échoué. Moi je dirais juste que le mal triomphe sur terre."
Pessimiste, moi??meeeuh non, pas du tout....

Matthieu C. 16/01/2006 09:23

Le mal ? C'est quoi LE mal ?

Sébastien 15/01/2006 22:58

Qu'on voit dans le Paris Dakar le mépris de l'Afrique, des africains, de l'écologie, je suis d'accord. Mais qu'on y voit la nostalgie de l'époque coloniale, je ne suis pas d'accord. Les 2100 personnes avec leurs 20 avions, 9 hélicos... ne viennent pas coloniser l'Afrique, il ne faut pas pousser. C'est bien une théorie à la Libé ça.

Matthieu C. 16/01/2006 09:23

Non, ils ne viennent effectivement pas coloniser. Mais ça y ressemble un peu quand même non ?