Toutes les garces de ma vie

Publié le par Matthieu C.

Quand je vous disais que je travaillais avec des gens pas tout à fait normaux… Faut quand même que je vous parle de Jacqueline. Oui, parce que dans chaque bureau, il y a une Jacqueline. C'est un prénom que des gens ont trouvé beau à une époque donnée.

Dans le bureau, nous avons deux Jacqueline. Et c'est de la pire dont je vais vous parler… Elle m'a amené, hier matin, un vieil exemplaire du "Crapouillot" (avril 1983) sur les monstres. Oui, ce que les scientifiques appellent "monstres", c'est à dire les êtres humains affligés d'une anomalie physique. Pourquoi elle m'a amené ça? Parce qu'un client est venu au bureau vendredi, qu'il avait la peau bleu (Jacqueline l'a délicatement surnommé "Le schtroumpf), et elle m'a dit "oh mais chez moi, j'ai un numéro du Crapouillot sur lequel il y a pleins de photos comme ça". Et la voilà, hier matin à 8 heures, en train de me montrer des femmes tronc, des hommes caniches, la femme éléphant, l'homme aux plus grosses couilles du monde et toute sortes d'autres infirmités. Ce truc est d'autant plus horrible que ces gens sont pris en photo uniquement pour faire rire les cons qui achètent ce type de journal.

Sinon, cette Jacqueline prend un malin plaisir à vous raconter sa vie. Oui, vous allez me dire, dans tous les bureaux quelqu'un raconte sa vie. Mais là, quand je dis qu'elle raconte,c'est comme dans la série télé, c'est en temps réel. Ainsi, nous savons combien de volets elle doit fermer chez elle, pourquoi elle vient de divorcer, combien de voyages elle a fait en voiture pour son déménagement, l'état de santé de ses frères (un est assez malade puisqu'il a un anus artificiel, l'autre va bien, merci pour lui), de sa mère (qui a l'air d'avoir tendance à perdre la tête) et de son père (mort il y a une vingtaine d'année). Bien sûr, cela ne suffit pas qu'elle raconte l'état de santé de sa famille. Elle parle aussi du sien. Parceque "pudeur" est un mot qui lui est aussi inconnu que "intégrité" à Hervé Gaymard. Ainsi, elle a souffert d'une occlusion intestinale il y a 15 ans. Et maintenant, dès qu'une nouvelle personne intègre le bureau, Jacqueline la met au courant de cette opération, avec forces détails, tels que les peaux de tomates, par exemple. Elle s'est faites opérer d'hémorroïdes en novembre, et c'est chiant comme opération. Parce que lorsqu'elle voulait relever la porte de son garage, la compresse glissait. Elle a aussi dit au chirurgien, pendant l'opération (les hémorroïdes s'opèrent au laser): "ça sent le cochon grillé". Une femme pleine de délicatesse donc.

A propos de délicatesse, elle aime bien donner des petits noms à chacun. Ainsi, une femme ayant connu beaucoup d'homme est appelée "la salope", une femme gendarme noire devient "la négresse", et un homme vivant avec un autre homme est bien évidemment un "pédé". (on s'étonne que je ne leur dise rien pour Jules et moi). Par contre, il n’y pas de petit nom pour qualifier quelqu'un de méchant, égoïste et mesquin. Ah si, y'en a un: Jacqueline.

Matthieu

Publié dans le bureau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 22/06/2007 23:34

C'est incroyable pour moi de lire un tel article, vous venez de décrire ce que je subie en permanence avec ma collègue!
Je vous comprend a 100%?, c'est très difficile d'avoir a accepter ça...par la force des choses.
Comment des gens peuvent se permettre d'infliger ça a d'autres personnes?? je me pose encore la question.
En tout cas, bon courage! je pense que la meilleure arme contre ce type de personnes est l'ignorance totale.
Moi qui essaie de prôner la tolérance, je dois dire que c'est un exercice quotidien que d'accepter qu'il existe des gens aussi cons (soit) mais qu'ils n'imposent pas leur connerie aux autres!!
Allez, ainsi va la vie!...
Céline ;-)
 

Kévin 09/03/2005 20:29

Ah le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle a l'air d'être vraiment...comment dire ... exquise !
Enfin je pense que tout le monde ( ou pas mal de monde du moins ) connaît une ( ou plusieurs ) personnes de ce genre ...
C'est malheureux , mais c'est comme ça ! Au moins on peut toujours se consoler par leur connerie d'une rare intensitée qui nous fait marrer ( et au pire nous afflige sur le devenir du genre humain ) !

Sénio 08/03/2005 20:11

héhé, chez nous y'avait presque la même sauf que c'était une Mireille ... (et pis alors, quelle rapporteuse !)

Dr Devo 08/03/2005 19:12

Fluide!!!! J'adore, ce sera une femme fatale quand elle sera grande! ce sera une Fluide glaciale! ahahahahaha!
ceci dit je pense que les années collèges et lycées vont etre tres dures et que les jeux de mots concerant les fluides corporels vont fuser, surtout les fluides qui concernent nos organes les moin s "nobles".
Pauvre elle!
matthieu, très bien ton article! Enfin, comme d'hab' quoi...
Dr Devo

Tdad 08/03/2005 19:00

Les prénoms que les gens "modernes" donnent à leurs enfants ne sont parfois pas mieux: une collègue "vachement branchée hippie" avait appelé sa fille Fluide...