Lesbianisme et maturité

Publié le par Matthieu C.

Samedi, Amélie Moresmo (la joueuse dont la surface de la mâchoire se mesure en mètres carrés et qui ne sourit que lorsqu’elle se casse un bras, c’est dire) a remporté l’open d’Australie. L’occasion pour nous de nous pencher sur le monde merveilleux et fascinant de la lesbianie. Dans le cadre de l’action anti-ségrégation de ce blog, je vous propose donc une note « lesbianisme et maturité », pour que nous puissions découvrir ensemble ce qui se cache derrière le fantasme numéro 1 des hommes hétérosexuels : les gouines (puisqu’il faut appeler les choses par leurs noms).

 

Qu’est-ce qu’une lesbienne ?

Une lesbienne est généralement un congélateur avec une tête, deux bras et deux jambes. La lesbienne type a les cheveux coupés courts, les poils longs (oui, la lesbienne est contre l’épilation, qui est l’un des jougs masculins trop longtemps imposées aux moches femmes libérées), porte souvent UNE bouche d’oreille et parle un peu comme dédé le camionneur. D’ailleurs, autant l’idole du gay est une femme très féminine, autant l’icône de la lesbienne est dédé le routier. Quelquefois, si la lesbienne a envie de s’habiller de façon classe, elle revêtira son costume « bûcheronne canadienne dans le grand nord » : une superbe surchemise bleue et noires à carreaux, par-dessus un pantalon cargo et des chaussures que l’on nomme poétiquement « écrase-merdes ». Ainsi parée, la lesbienne est prête à partir en chasse.

 

Les lesbiennes sont-elles dangereuses ?

Je serais tenté de répondre « oui, mais non ». Il convient tout d’abord de savoir que la lesbienne en veut à la terre entière, ce qui explique son agressivité naturelle : la lesbienne en veut à son père (c’est un homme), à sa mère (ce n’est pas un homme), à tous les hommes (qu’elles jalousent secrètement), aux femmes (celles qui s’épilent), aux salons de beauté (puisque la beauté est aussi étrangère à une lesbienne qu’un traité de Kant à un orang-outang). Seule trouve grâce à leurs yeux Isabelle Alonso (quand je vous disais que les lesbiennes n’aiment pas la beauté). Derrière son agressivité, la lesbienne cache en fait une certaine fragilité, qu’elle refuse de reconnaître, un peu comme les hommes des années 50. La lesbienne a donc 50 ans de retard, mais sera probablement sympathique et mature dans 50 ans. Si elle se trouve dotée de couilles, évidemment.

 

Pourquoi est-ce que les lesbiennes existent ?

Les lesbiennes sont la punition divine infligée à ceux qui croient que « toutes, toutes, toutes les femmes sont belles (beeeeelles) ». A moins de trouver sexy une personne dont les mensurations sont 60-60-60 (et pareil pour l’autre jambe). Sinon, on se pose effectivement la question de leur utilité. Oui, parce que autant les gays sont drôles, on du goût, savent ce qui est beau ou pas, autant la lesbienne est hargneuse, vindicative, et gaulée comme un docker de Hambourg.

 

Que faire face à une lesbienne ?

Rester calme. Ne pas lui montrer que l’on a peur, mais ne pas être trop sûr de soi non plus. La lesbienne déteste les gens sûrs d’eux. Elles les détestent presque autant que les hommes, que les femmes au foyer, que les terrains de football, que les séances de manucure, que les pianos à queue (ben oui, c’est lourd, même pour une déménageuse). Alors attention.

 

Il existe des lesbiennes sympathiques et souriantes. Un mien ami m’a confié avoir trouvé le carnet intime d’un aïeul, dans lequel ce dernier confessait avoir un ami dont la cousine connaissait une lesbienne sympathique et souriante. Comme quoi, il ne faut désespérer de rien.

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

anne 12/10/2010 19:24



Bonjour, 


je viens de signaler votre blog à votre hébergeur pour propos homophobes et racistes, je voulais donc vous en informer, sachez que de tels propos peuvent vous couter une procédure judiciaire. Et
s'il s'agit de second degré, étant donné qu'il est difficile de faire la part des choses, que vous n'introduisez aucune réflexion sur d'éventuels clichés que vous dénonceriez par ce type de
registre et que beaucoup de lecteurs peuvent le prendre au premier degré, vous devriez changer de style, vous y êtes plutôt mauvais. Par ailleurs, vous incitez à la discrimination. N'oubliez pas
qu'internet est un média public, conservez donc vos blagues de mauvais gout pour vos amis et votre vie privée.


cordialement,


Anne Moreau. 



bibiiiiee 09/10/2008 21:24

Puisque c''est l'objet du blog, moi aussi je vais faire un peu d'esprit... le sujet : internet et les blogs.Internet est un outil d'expression et de partage formidable. Ce qui est dommage c'est que ces derniers temps il est envahi de blogs et des bavassage totalement initeressant. Heuresement qu'il y a des gens pour faire des articles (ainsi que des commentaires) élégants, tres droles, hautement interessant et d'une finesse sans borne- bref indispensables à notre societe - sur la religion et la sexualite par exemple... Donc de tout coeur merci!C'est vrai : présenter les choses sous forme de second degré c'est plus facile!

youpi 09/10/2008 20:43

Bonjour, je suis une butch, une vraie, le menton carré, la grande gueule, un gout vestimentaire qui en laisse plus d'un sans voix...mis à part tout cela, je compte bientôt faire un reportage sur les hétéros très beauf à l'humour très lourd sur les lesbiennes. Accepterais tu d'y participer? je pense qu'a toi tout seul tu es un échantillon très représentatif. l'objectif du reportage est de montrer que les lesbiennes ont souvent au contraire un humour à tomber mais quelles sont souvent incapables de partager avec le genre de personnage qui m'intéresse. Sur ce, tu peux m'écrire, on pourra parler d'épiliation, de tolérance et de lutte contre les préjugés. a bientôt!

siana 12/03/2008 22:15

Je suis lesbienne...mais je ne me sens absolument pas concernée par tout ça ! En fait ça m'a même fait rire mais bon...Il est vrai que les camioneuses existent et...alors ? Enfin...Le problème est qu'il y a certaines formes d'humour qui peuvent blesser.

3 lesbiennes 04/03/2008 09:32

alors comme ca, on est toutes des camionneuses ? c'est une blagues j'espère? pck très rare le sont? nous on est sexy belles, souriantes, et ouverte a tous mais pas au con de votre genre qui critique les gens, et jaimerai bien voir ta photo pour quon rigole un peu, tu doi tellement te sentir mal pour écrir cela, si il le faut, t'es dans le mm cas, t'es PD, et il faut bien l'accepter,  ou alors t'es tomber amoureux d'une lesbienne qui t'a foutu la mort et elle a bien eu raison parce que parlais de ça sans connaitre la vie de ces personnes et ce que tu crois vraiment que c'est intelligent et mature retourne en maternelle mon chéri ! De plus, ton second degré tu te le fou dan le cul et la on souris de toute nos forces =D Lres éspits étroits ne peuvent pas avoir d'avis concret. Sois ouvert d'esprit !