[jeu] l'annonce faite à Marie

Publié le par Matthieu C.

 

Un jour, une jeune fille prénommée Marie chantait.

Elle chantait : Gabriel, tu brûle mon esprit, ton amour étrangle ma vie. En effet, elle s’entraînait pour le karaoké qui devait avoir lieu, le samedi suivant, dans la salle du bar-tabac de la rue des martyrs. Mais, alors qu’elle en était au milieu de sa répétition, on frappa à la porte. Elle alla ouvrir. C’était Gabriel justement. Il était surprenant : il portait des culottes, des bottes de motos, un blouson de cuir noir avec un aigle sur le dos. Se doutant que les témoins de Jéhovah n’étaient pas vêtus de la sorte, elle demanda :

- « Ouai, qu’est-ce que c’est ? »

- « Oh Marie si tu savais, tout le mal que l'on me fait, oh Marie si je pouvais, dans tes bras nus, me reposer ».

- « J’comprends rien à ce que vous dites. Bon, je ferme, je vais appeler les flics si vous restez là ».

- « Mais non ! Je vous salue Marie pleine de grâce. Tu vas avoir un enfant, et tu l’appelleras Jésus ».

- « Ah ben non hein, pas comme le fils de ma cousine Alia Soûza, celle qui reste longtemps
éveillée sous le soleil levant et qui écoute parler les gens! En plus, ce prénom, ça sera une croix pour ce gosse, je vois bien comment on parle au fils de Alia Soûza ».

- « Sens au coeur de la nuit, l'onde d'espoir, ardeur de la vie, sentier de gloire ; fais ce que je te dis, c’est dieu qui parle à travers moi ».

- « Mon dieu, mon dieu, mon dieu… Ben si c’est dieu alors, ok ».

Marie referma la porte. L’ange n’était plus là. De savoir qu’elle était enceinte, alors qu’elle était sur la liste d’attente des HLM pour avoir un truc plus grand qu’un deux pièces-cuisine-wc/douche, au début, ça la faisait pleurer. Mais maintenant ? Elle danse Marie elle danse !

Elle prévint donc son Jules, qui s’appelait Joseph. Quand il a entendu ça, il lui a dit :

- « Mais enfin, je croyais que tu prenais la pilule moi ! Qu’est-ce qu’on va foutre d’un gosse ? ».

- « On le prendra par la main, pour l’emmener vers demain, on sèchera ses larmes en étouffant de joie… »

- « Putain, tu t’es remise à la dope ? Mon dieu, où est le rassembleur, le messie, le berger
qui récupèrera ces brebis naufragées ? »

- « Ouai ben justement, Gabriel est venu, il a dit que dieu voulait qu’on appelle le gosse Jésus ».

- « Tu es sûre ? »

- « Oui, j’ai compris tous les mots, j’ai bien compris merci, je suis pas con hein ».

Joseph décida d’appeler sa mère, qui lui dit simplement :

- « Mazel Tov mon fils, voilà c’que c’est mon vieux Joseph que d’avoir prit la plus jolie ».

 

Et c’est ainsi que Marie apprit qu’elle allait avoir un fils, qu’elle l’appellerait Jésus, et que plus tard, il s’inscrirait dans une émission de télé-réalité (parce qu’il aura hérité de sa mère son goût de la chanson) et qu’il serait le héros d’une comédie musicale, au cours de laquelle il demanderait dans un anglais mal assuré : Tell me what you think about your friends at the top, now who d'you think besides yourself was the pick of the crop?

 

Jeu : combien y a-t-il de chansons évoqués dans ce merveilleux conte de Noël ?

 

Matthieu

Publié dans la religion expliquée

Commenter cet article