Dix ans plus tôt, déjà 10 ans...

Publié le par Matthieu C.

Aujourd’hui ça fait 10 ans que Chirac est à la tête de la France. Putain, 10 ans… Pour en parler, je vous propose d’écouter un chanteur engagé (mais alors, très engagé) à droite (mais alors très à droite) : Michel Sardou. Avec bien sûr, Dix ans plus tôt.

 


S'il y a des mots Qui t'ont fait pleurer, mon ange, Et d'autres qui t'ont révoltée, S'il y a des idées quelquefois qui dérangent,
Et oui, dix ans qu’il est là à nous parler de fracture sociale, de lutte contre le chômage, de lutte contre le SIDA, de lutte contre la pauvreté… Alors que tout ce qu’on voit, c’est que les gouvernants se réjouissent lorsque le chômage augmente moins vite (ce qui est quand même énorme et montre l’incapacité de ceux qui nous dirigent), que la participation de la France à la lutte contre la pauvreté se limite aux belles paroles et aux engagements forts, que des gens meurent de froid en 2005, 10 ans après le coup de la fracture sociale…

 

Te souviens tu d'un slow, Dix ans plus tôt, Déjà dix ans...
Un slow très lent et très monotone quand même. En 95, les grèves contre Juppé (qui ne voulait pas démissionner avant que 2 millions de personnes soient dans la rue), en 97, la dissolution (si, là il nous aura fait rire quand même. Rappelons que la dissolution est une bonne idée de notre ami Villepin, le prochain premier ministre quand même), en 2002 la victoire écrasante (mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire), et aujourd’hui, ses errements pathétiques avec les jeunes au sujet du Traité Constitutionnel. Toujours la même monotonie, ce type est inintéressant au possible, et ça fait 10 ans qu’il est arrivé en haut, après la lutte de toute une vie.

 

 

C'était la chanson du bonheur D'un vieil amant compositeur.
Et c’est vrai qu’il fait vraiment vieil amant. Vous savez, le type pour qui on n’éprouve plus rien, un type qu’on a aimé ou détesté, mais pour qui il ne reste plus rien. Plus rien qu’une lassitude énorme. Ce type a été homme politique toute sa vie. Merde, on l’a assez vu. Il n’a pas de métier, rien. Il est homme politique. Il sait même pas ce que c’est de bouffer des pâtes tout un mois parce que de toute façon, y’a pas un rond à la banque. Il ne connaît pas le goût du pâté de foie de Lidl, et il voudrait nous faire croire qu’il comprend les français… Un type usé, lassé et lassant.

 

Tous les disques oubliés Qui font penser Qu'on a déjà vieilli.
Jospin avait raison lorsqu’il a déclaré que Chirac était vieilli, usé et fatigué. Ce type oublie quelquefois qu’il est déconnecté de la jeunesse, mais celle-ci le lui rappelle, notamment lors de débats organisés sur TF1.

 

Je n'sais plus comment finissait la chanson…
J’espère que ça va s’arrêter en 2007… Chirac a quand même été le type qui a instauré le quinquennat, pour réduire la durée du mandat présidentiel, après que la monarque Mitterrand ait fait 14 ans… C’est quand même pas pour que lui-même fasse 17 ans !!!

 

Finalement, 10 ans, ça suffit…

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

Stéphanie 09/05/2005 23:21

ouh je sais pas ce qui est le plus dangeureux.. probablement pas tjrs ceux qu'on croit... Ne pas dire mais le penser très fort est bien plus vicieux...
enfin, j'aime bcp tes posts, Mathieu, mais particulièrement celui-là...

Eric_M 08/05/2005 15:35

c'est pas une histoire d'hommes, nini, je m'en fous de savoir ce qu'ils vivent, pensent ou savent. L'important c'est ce qu'ils disent ou ce qu'ils font et quand Le Pen dit ce qu'il veut faire et qu'on sent toute la haine qu'il y a derrière, on ne le confond pas avec Sarko ou un autre, de droite ou de gauche

nini 07/05/2005 21:30

le problème c'est que de droite ou de gauche, ils se valent tous. ça c'est sûr les soucis d'argent et les patates de fin de mois ils connaitront jamais.

Eric_M 07/05/2005 13:26

non, là quand même faut pas exagérer la marmotte de l'espace, on ne peut pas confondre les deux, même en étant borgne

Spacemarmotte 07/05/2005 00:48

Vouip... C'est loooong, dix ans.

Mais ce qui me fait peur, ce sont les élections de 2007 : je sens bien un Sarko/Lepen, moi... Et alors là, ça me fera trop mal au cul pour aller voter pour le moins con, vu qu'on se demande lequel c'est, des fois...