L'angoisse de l'administration

Publié le par Matthieu C.

Bon, j’ai réussi à faire ma déclaration de revenus en ligne, et ça a pas été triste… Pour une raison assez banale, j’ai dû appeler le centre des impôts. Et là, je me suis rendu compte que j’avais oublié une règle essentielle : ne JAMAIS poser de question à un fonctionnaire. Ca l’angoisse. En fait, il faut téléphoner et ne dire que des phrases affirmatives ; Si vous vous trompez, le fonctionnaire corrigera et vous aurez votre réponse. Mais ne JAMAIS poser de question.

 

Pour les fonctionnaires, il existe deux types de réponses à une question :

 

1- Vous vous êtes trompés. Evidemment, un fonctionnaire ne commettant jamais d’erreur, et les ordinateurs étant des objets infaillibles avec des programmes infaillibles conçus par des programmeurs infaillibles, il n’y a que vous, pauvre con, pour pouvoir vous tromper. Et une fois que le fonctionnaire a sorti sa phrase magique « vous vous êtes trompé », vous ne pourrez plus rien faire. C’est une fatal error, et les neurones bouclent ensuite. Vous aurez beau lui expliquer votre cas encore une fois, lui démontrer que vous n’avez pas pu commettre d’erreur (puisque vous n’avez encore rien fait), il continuera à vous regarder de ses grands yeux vides et à répéter : « je sais bien, mais vous vous êtes trompé ». Là, plutôt que de lancer la charte Marianne à la tronche de celui qui vous répète ça, il faut respirer un grand coup, et être encore plus con que le type en face (pour ça, certains ont des prédispositions). Recommencer encore et encore à répéter la même phrase, du style "je comprends pas". En boucle.

Eventuellement, adopter la tactique du siège : indiquer à la personne en face de vous qui se borne à vous dire qu’il faut faire 30 bornes de plus pour avoir une attestation, dire à cette personne donc que vous ne partirez pas avant d’avoir obtenue l’attestation. L’autre vous répondra : « vous vous êtes trompés, c’est pas ici, moi je peux le faire que pour les gens qui dépendent de mon secteur, si tout le monde faisait comme vous, que deviendrait-on ? » Et ben si tout le monde faisait comme moi, tu aurais peut-être un peu de boulot connasse !

Au bout de 25 minutes, juste au moment où j’ai pensé interpeller toutes les personnes entrant dans le centre des impôts, j’ai eu mon attestation.

 

2- C’est pas moi, c’est ma collègue qui s’en occupe. Oui, parce que les fonctionnaires, c’est pas le Bazar de l’Hôtel de Ville. Ils sont pas interchangeables. Alors si c’est la collègue qui s’en occupe, et que la collègue est en maladie pour 3 semaines parce que son chef lui a dit qu’elle ne bossait pas assez (authentique), et ben vous pourrez attendre 3 semaines. Et si vous dites que vous êtes pressés, que c’est urgent et tout, le fonctionnaire en face de vous vous fera cette conclusion :

« Ah ben oui mais vous êtes pas le seul dans ce cas, ils font comment les autres ? Et puis, fallait vous y prendre avant hein ! »

 

C’est marrant, mais des fois, çam’énerve les administrations. Tiens au fait, y’a la charte Marianne qui devrait bientôt s’appliquer partout. Une charte de bonne conduite pour fonctionnaires (dire bonjour à la dame, des trucs comme ça). Ce sera bien un monde avec des fonctionnaires sympas…

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

Gloubiboulga 13/05/2005 22:21

Faudrait peut-être pas mettre tous les fonctionnaires dans le même panier.
Pensez au profs (qui sont aussi fonctionnaires) et qui sont loin de ce genre de considérations, entre les élèves intenables, des centaines de copies à corriger, des heures sup non payées, des réformes à la con histoire de leur sucrer le peu qu'il leur reste, etc...

Dazzle 13/05/2005 19:50

Hilarant. J'ai une pensée particulière pour LaPoste, ses Cronopost et autres colis livrés en 48h, qui vous accuse d'avoir mal rédigé l'adresse quand vous recevez un torchon illisible au bout d'une semaine tellement le paquet a voyagé entre les centres de tri...

Matthieu 13/05/2005 16:54

Tempête > J'en profite pour recommander ton article aux lecteurs.
David > Téléconseillère, c'est un travail ingrat de toutes façons. Et j'imagine les tordus auxquels elle a à faire.
Jid > Tout à fait d'accord, mais quand t'expliques ton truc calmement et que l'autre en face te regarde comme si tu lui demandait le prix de ses culottes...
Sénio > La poste aussi ils sont forts (enfin, je parle pour mon village hein). Bonnes paperasses !

Sénio 13/05/2005 13:23

S'expliquer avec les administrations par téléphone, c'est pas top.
Si tu envoies un courrier ... ça peut partir aux oubliettes.
Conclusion : TOUJOURS par lettre recommandée A/R , sans oublier photocopies et tout le tin touin (plus lourd!)...
Donc, direction la Poste où là, ne pas oublier de prendre son ticket ET son mal en patience. Ne pas oublier non plus sourire et amabilité sinon ...

Bref, il faut du temps et beaucoup de savoir faire pour pouvoir racker en paix. (ben oui, en plus c'est pour encore débourser !)

Sur ce, je m'en vais m'occuper de ms paperasses. Bon WE !

jid 13/05/2005 09:42

Quand un nouveau contrat arrive il faut que ce soit donnant-donnant : pour la charte Marianne, les fonctionnaires devraient bien se conduire en général mais auraient le droit d'envoyer chier les connards qui s'énervent.