Quand j'étais un petit garçon...

Publié le par Matthieu C.

Quand j’étais petit, je voulais devenir archéologue. Aller en Egypte, gratter le sable avec une brosse à dents pour trouver des trésor, des masques, des momies, mettre à jour de nouvelles pyramides, bref, un archéologue de génie. Ben oui, tant qu’à rêver, autant avoir un peu d’ambition.

Maintenant, la seule chose que je gratte, ce sont des papiers. On a peut-être les grattages qu’on mérite.
J’ai modifié mes rêves en fait.

 

Quand j’étais petit, je pensais que je fonderai une famille, avec une femme jolie et deux enfants. Pas plus de deux enfants je voulais, parce que après c’est beaucoup de boulot. Et puis deux garçons, pas de fille. C’est trop chiant une fille.

Et puis, je me suis peu à peu rendu compte que je n’aurai pas de femme. Que je préférai les garçons. Et puis j’ai rencontré un garçon mieux que les autres. Et puis j’ai aménagé avec lui. Et puis je suis bien avec lui. Et en plus, je ne supporte pas les enfants qui crient et qui pleurent quand ils se sont chiés dessus.
J’ai changé en fait.

 

Quand j’étais petit, je m’inquiétais de savoir si les gens que j’aimais bien ou pas étaient chrétiens ou non. Et de savoir que Dorothée n’était peut-être pas chrétienne m’avait plongé dans des abîmes de perplexité : comment cette femme pouvait ne pas connaître Dieu, avec une majuscule à Dieu s’il vous plaît ?

Et puis, petit à petit, je me suis rendu compte que ce qu’on appelait « foi » était en fait un joli nom pour « endoctrinement », que la pensée religieuse ne valait pas mieux que la pensée politique la plus extrême, et que les religions n’apportaient ni bonheur ni libération, mais simplement une espèce de soumission bêleuse.
J’ai évolué en fait.

 

Quand j’étais petit, je croyais que les profs et les instits étaient des gens qui ne vivaient pas comme nous. Des gens qui n’avaient pas de problèmes (ben non, ils ne pouvaient pas en avoir, puisqu’ils représentaient l’autorité suprême dans la classe, une sorte de dieu pour non-croyants, et comment dieu pourrait-il être à découvert, ou avoir sa télé en panne ?) et qui passaient leurs temps, en dehors de la classe, avec des gens comme eux, des profs ou des instits, à parler des enfants qui composaient leurs classes.

Et puis, je me suis rendu compte que ceux qui étaient profs n’étaient que des gens qui avaient passé un concours, peut-être plus ou moins par hasard, qui avaient réussi, et qui étaient tout autant névrosé que le reste des gens qui composent la société. Des gens comme les autres.
J’ai appris la lucidité en fait.

 

Quand j’étais petit, je pensais que les adultes étaient des gens qui parlaient de pleins de choses importantes entre eux, des gens qui ne mentaient jamais et qui ne se faisaient jamais de coups bas. Des gens pleins d’honnêteté et de gentillesse.

Et puis j’ai vu qu’en fait, on dit que les enfants sont cruels, mais les adultes le sont encore plus. Les enfants sont francs, les adultes non. C’est ce qui leur fait croire qu’ils sont meilleurs et plus sympas.
J’ai grandi en fait.

 

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui c’est mon anniversaire.
En fait, je vieillis.

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

Eric 24/05/2005 08:30

Bon anniversaire ...
Eric

cossaw 23/05/2005 09:05

BOn, apparemment, j'ai du me planter en postant mon "joyeux anniversaire" hier, moi... je recommence donc :)

Fab 22/05/2005 11:47

Merveilleux article
je te souhait un très bon anniversaire
Fab

nini 22/05/2005 10:29

quand j'étais petite je voulais être reine de la france et puis on m'a dit que non que ça existe plus et que maintenant on a un président. Donc j'ai voulu être président de la france et puis j'ai grandi et je me suis aperçue que la politique m'emmerde, mais je veux toujours bien être reine de la république pour n'avoir personne qui me commande na.

bon anniversaire Matthieu

matthieu 22/05/2005 00:29

Dr Devo > Merci
Tant bourrin > Merci à toi
Filoop > Puis curé, faut croire...
Tempete > Non, c'est vraiment le 21, et pas de honolulu..
Eric M> Merci
Stéphanie > J'ai eu peur, j'avais cru lire charantaises... Et une femme en charantaise...
Palimpseste < merci et bon anniversaire à madame
Yael > Merci
Kristou > Merci et grandis pas trop vite...