Et si faire son coming-out était comme passer un entretien d'embauche ?

Publié le par Matthieu C.

Des petits conseils donc:


- Votre cursus : lors d’un entretien d’embauche, vous précisez que vous avez (brillamment) obtenu votre BEPC au collège Jean Lefèbvre à Saint-Maurice-les-myrtilles dans la Creuse. Lors de votre coming-out, vous annoncez que vous avez ressenti vos premiers émois dans ce même collège, que c’était en classe de troisième, lors du passage… du BEPC (que vous avez brillamment obtenu, mais dans le coming-out, c’est pas le principal).

 

- Votre expérience professionnelle : alors là, attention ; lors d’un entretien d’embauche, il est inutile de préciser les expériences qui ne sont pas en rapport avec le poste proposé. Par exemple, si vous postulez pour un emploi chez Total Fina Elf, il est inutile de préciser que vous avez fait un stage de un an en qualité de secrétaire chez Greenpeace. Ca fait mauvais genre, et vous vous fermez les portes du poste rêvé. Dans le coming-out, c’est pareil : si c’est à vos parents, vous pouvez passer sous silence le prix de « gorge profonde de l’année » que vous avez obtenu (là aussi brillamment) lors de la soirée «Mister pipes» du Queen. En effet, ils ne sont pas obligés de connaître TOUT votre parcours, ça pourrait vous être préjudiciable. Par contre, vous pouvez appuyer sur l’expérience que vous avez eu en troisième avec Gérald Lambert, expérience toute gentillette qui évitera de vous faire passer pour un garage à bites aux yeux de votre famille, et ce qui aura pour effet de dé diaboliser quelque peu la chose. (quoi que, Gérald Lambert était quand même fortement membré…)

 

- Langues : Là encore, lors d’un entretien d’embauche (et sur votre CV aussi), vous n’êtes pas obligé de préciser que vous parler le chinois, surtout si vous ne connaissez que les gros mots que vous a enseigné Mickael N’Guyen en troisième au collège (cette année au collège Jean Lefèbvre aura décidément été très prolifique). Pareil pour votre coming-out : si vous avez été dans une partouze peuplée uniquement de sénégalais dotés d’un membre s’apparentant plus au gourdin qu’à un véritable sexe, inutile de préciser à votre famille (même à vos amis, attendez qu’ils se soient habitué à votre homosexualité avant) que vous avez fréquentez 27 sénégalais (d’un coup). Vous pouvez dire que vous avez eu un copain sénégalais, si vraiment les questions se font pressantes.

 

- Vos activités extraprofessionnelles : dernière mention du CV (et dernières questions lors de l’entretien) : comme je l’ai déjà dit, sélectionnez vos informations ; si vous postulez pour un emploi de secrétaire particulier de Jean Marie Le Pen, inutile de préciser que vous êtes militant actif à SOS Racisme, ça pourrait être mal perçu. Pareil pour votre coming-out ; vous pouvez dire que vous appréciez particulièrement les émissions de Pascal Sevran, la musique de Mylène Farmer et le film « Priscilla folle du désert », mais il est inutile (voire même fortement préjudiciable) de dire que vous aimez particulièrement vous travestir et que le vendredi soir, vous occup(i)ez le poste particulièrement envié (quoi que…) d’esclave sexuel des soirée sado-maso de Patrice Allègre.

 

 

Voilà, libre après cela à votre employeur de vous embaucher, à votre ami de vous garder, à vos parents d’accepter votre sexualité. Bien sûr, je vous souhaite d’être embauché en CDI (par tout le monde), de vous éclater dans votre nouveau poste (d’ami / d’enfant homo), et surtout, d’être heureux.

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

Matthieu 18/05/2005 16:54

Eric > Euh... Ce CV n'est pas réel !
Estelle > merci
Tarva | merci aussi

TarValanion 18/05/2005 08:08

Moi, aussi, j'ai adoré cet article!

ESTELLE 17/05/2005 23:03

J ai adoré cet article!!Excellent!

Eric_M 17/05/2005 18:24

collège Jean Lefebvre, je viens de me rendre compte! mdr
eh beh, je n'ai pas un tel CV;) Tu fais bien de préciser [if !support] (en tout ca moi ça s'affiche comme ça ...)

Matthieu 17/05/2005 16:58

Dr Devo > Si l'ANPE se mettait à parler comme ça, je pense que y'aurait plus (+) de chômeurs non? ;-)
Sénio > J'ai pas compris le "SI"...
Eric > Et ben coming-out, coming-out! Et merci!