La passion du tennis

Publié le par Matthieu C.

Bon, je voudrais parler d’un sujet d’actualité aujourd’hui, quelque chose dont tout le monde parle en ce moment, un évènement présent dans toutes les têtes, et parfois dans les cœurs : Roland Garros. Le tournoi de tennis hein, pas l’aviateur. De toute façon, les joueurs ne savent pas que Roland Garros était le nom de quelqu’un. C’est ainsi qu’on a pu entendre Richard Gasquet déclarer qu’il était heureux de jouer à Roland.

 

Dans ce tournoi où les euros coulent à flot (un homme éliminé au premier tour touche 13.000 €, le vainqueur féminin 850.000), il y a quelque chose de terrible : les ramasseurs de balles. Ils n’ont ni casquettes, ni protections contre le soleil, restent debout, et sont au service des joueurs en leur tendant serviettes, bouteilles, en tenant le parasol. Ils n’ont pas le droit de porter de lunettes ni de lentilles, et doivent être content de leur sort. A ce sujet, le site de la fédération française de tennis est intéressant ; voilà quelques phrases que l’ont peut trouver à propos des ramasseurs de balles :

Des moments forts en perspective, où discipline rimera avec bonne humeur

Si tu es sélectionné(e), poursuis ton rêve en participant au stage de formation... et ton rêve devient réalité

Tu parles d’un rêve… Bien évidemment, dans ce tournoi où les euros ne comptent pas plus que les morts au Darfour (désolé, ça n’a rien à voir et c’est démago, mais j’avais envie de la placer celle là), les ramasseurs de balles touchent la somme mirifique de…rien. Et oui ! Debout, en plein soleil, en étant souriant et dévoué à des adultes qui amassent des sommes incroyables… Moi j’aurai tendance à appeler ça de l’esclavagisme, la fédération parle de rêve…

 

Autre chose d’amusant, ce sont les commentaires télé : évidemment, ils ont foutu des stars pour commenter sur France télévision : comme consultant, ils ont pris Cédric Pioline, le type qui n’a jamais gagné un tournoi majeur, excepté Monte Carlo en 2000. Comme il n’est pas allé à l’école non plus, il vaut le détour. Ainsi, quand une étrangère (« encore une russe » peut-on souvent entendre) perd, c’est que son adversaire a mieux joué, était imbattable. Quand une française perd, c’est qu’elle n’est pas bien, qu’elle a les moyens de revenir dans le jeu mais que la chaleur la dérange. C'est-à-dire que ce n’est jamais l’adversaire qui gagne, c’est la française qui perd. Et donc, les françaises sont tellement nulles qu’elles perdent contre des filles qui n’ont pas beaucoup de qualités athlétique.

Mais pour les commentateurs, il y a un problème quand une française joue contre une autre française : par exemple, quand la fille de Davy Croquett, Amélie Moresmo, a joué contre la gosse de 15 ans, Amélie Moresmo n’a dû sa victoire qu’à elle-même, et surtout pas au fait que ce match ressemblait à une opposition entre un mastodonte et un hamster nain.

 

Puis franchement, ça a quoi de beau le tennis féminin ? Des filles habillés avec des jupes trop courtes pour elles, qui ont des cuisses de bœuf dopé aux hormones qui hurlent sur un court de tennis, je vois pas le spectacle. Par contre, les hommes qui jouent, c’est beaucoup plus sympa. Surtout si c’est Marat Safin et qu’il change son T-shirt (oui, les vrais joies sont simples).

Bon, ben justement, je vais voir Safin maintenant.

 

Matthieu

Publié dans la télé

Commenter cet article

amandine 12/12/2007 18:27

slt moi aussi jveux etre ramasseuse cett eanée et c genial et vraiment inoubliable tt ceux que je connais qui lont faiy on voulu y retourné et sont allés a bercy  mm si on est pas payé on a plein de kdo et des bons 300€ chez addidas et tt c'est genial mm gratis jle frai c sur:!

capucine 27/06/2006 16:56

slt moi j ai ete ramasseuse de balles a roland garros cette année et c est vrai qu on en chit mais ça reste de souvenirs inoubliable ! on est tout le temps ac les joueurs, sur le court et en dehort du court, on va dans des endroits ou personne d autre que les joueurs peuvent allée !! enfin bon voila meme si on est pas payé c est quand meme superbe ! puis c est vrai qu on a des bons d achat chez addidas puis on a les tenu des ramasseurs !

invisibl 03/06/2005 11:46

quel dommage que safin ait les cheveux plus longs, il est tellement beau rasé...
Qunad au tennis féminin je suis d'accord elles sont pas très gracieuses ces filles, surtout quand elles hurlent, mais ca fait rire au moins

filoop 02/06/2005 23:14

tu as raison, il ne faut pas se priver de plaisirs simples !

Vous reprendrez bien un peu d'humanisme ? 02/06/2005 21:52

Il devait dire quoi Gasquet ? Je jouais chez Roland ?

Les ramasseurs de balle sont (je crois) récompensé par des bons d'achats d'articles de sport (naike, ah dit das, pue ma, ris bocq, las cost, en co...).