Et un nouveau gouvernement, un...

Publié le par Matthieu C.

Je me fout, fout de vous… chantait il y a une vingtaine d’années un petit bonhomme aux cheveux frisés.

Un refrain que pourrait reprendre Chirac en ces temps de remaniement ministériel. Un truc grotesque oui.

 

D’abord, Chirac annonce qu’il a appelé Sarkozy pour que celui-ci soit au gouvernement. Deux choses :

1- L’article 8-2 de la Constitution : « Sur la proposition du Premier Ministre, il [le Président] nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions ». Et là, Villepin s’est fait grillé par son maître. Oui, parce que tout le monde nous l’annonce, Villepin, ce sera la voix de son maître.

2- Chirac a déclaré, le 14 juillet dernier, que le président du principal parti de la majorité ne pouvait pas être ministre, et que c’était une question d’éthique. Connard. Est-ce que Chirac se rend compte de ce qu’il fait de son éthique ? Une éthique qui n’a pas mis 1 an à changer radicalement.

Ce qui est aussi pathétique, c’est la valse des ministères. Je pensais assez naïvement qu’un ministre était choisi en fonction de ses compétences. Par exemple, un médecin nommé ministre de la santé, je trouvais que ça avait une certaine logique. De même qu’un fonctionnaire à la réforme de l’Etat, une femme à la parité, un noir à l’esclavage… Désolé, je m’emballe.

En fait non. Plus une personne est puissante et saura récompenser la main qui la nourrit, plus son poste est élevé : par exemple, Douste Blazy ministre des affaires étrangères. Ou Christian Jacob, ex syndicaliste paysan, nommé ministre de la fonction publique… Evidemment, suivant cette logique, le ministre de l’outre-mer maîtrise le sujet à fond, puisqu’il est maire de Troye (dans l’Aube, pas Troye en Guadeloupe) : François Baroin.

Si vous avez des copains hauts placés, que vous passez les bons coups de fil au bon moment, et même si vous n’avez aucune compétence, vous serez ministre… Tu seras ministre mon fils.

 

Il est à noter qu’on nous vend le gouvernement De Villepin comme « un gouvernement resserré ». Il y a moins de ministres que dans le gouvernement précédent. Et le boulot est le même.

Imaginons une entreprise qui emploie 45 personnes ; Le patron se dit « ah ouai, mes clients ont gueulé, je vais réduire mes effectifs ». Il licencie 15 personnes, et se retrouve avec 30 employés pour faire le même boulot… Y’a pas un souci ?

 

De Villepin s’est déplacé à l’ANPE cette après-midi. Voilà un gars qui n’a pas commencé son boulot, qui n’a pas nommé son ministre du travail, et qui va à l’ANPE voir comment résorber le chômage… Il se fout de la gueule de qui lui aussi ?

 

Sarkozy s’en va, Sarkozy revient, il fait "Zip" quand il roule, "Bap" quand il tourne "Brrr" quand il marche. Bref, avec lui, c’est comme avec les autres : beaucoup de bruit pour rien.

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

saoul-fifre 08/06/2005 14:59

Uso< Non, non, je n'ai pas d'étiquette... La police n'a pas d'humour et mon peu d'humour n'est pas policé.

Uso Dorsavi 07/06/2005 01:01

Dis donc "saoul-fifre", peux-tu nous montrer ton badge ? Rien ne prouve que tu fasses effectivement partie de la Police de l'Humour.

matthieu 04/06/2005 21:05

La promesse de l'Aube > Désolé pour l'orthographe ! Sinon, je pense que Sarko ne va pas se casser la gueule. Enfin, ça m'étonnerait. Il va faire comme il a fait avant, publier les stats qui l'intéressent, être partout où il y a des caméras, bref, occuper l'espace. Et Juppé reviendra en janvier, quand sa période d'inégibilité aura pris fin... C'est minable la politique...

la promesse de l'Aube 04/06/2005 20:04

Tout d'abord, "Troyes" prend un S. Eh oui, on est chauvin. Ensuite l'ami Barouin doit y connaître quelque chose, à l'Outre-Mer, vu comme il est gentiment bronzé. Et enfin celui qui tire le plus son épingle du jeu, dans ce nouveau gouvernement, c'est bien le fourbe Juppé. De loin, il attend sa revanche. Vu que sarko risque de se casser la gueule à l'Intérieur, et qu'il ne lui restera guère plus que l'affection et le dévouement sincère des policiers (qui ne sont malheureusement pas en nombre suffisant pour lui assurer la présidence), il finira pas se faire jeter de l'ump (dans le meilleur des cas) et qui reviendra, en "sauveur"? Juppé, sûr. Dans la même veine de la famille fourbe, on a Fabius, pour l'équivalence à gauche. Je préfère les politiciens cons, au moins ils sont prévisibles. Ou alors c'est tout à côté, ce que j'ai dit, mais tant pis.

matthieu 03/06/2005 17:08

Garg > Ca m'étonnerait quand même qu'il passe entre les mailles du filet en 2007.
Saoul Fifre > Désolé, il n'y a pas de comparaison possible. Je ne suis pas dans l'opposition systématique face aux noirs, et là, il ne s'agissait même pas d'une critique ou d'une opposition. De plus, les deux phrases que vous cherchez à comparer n'ont rien à voir.
Dr Devo > Et avec le redécoupage, les législatives vont être plus simples pour la droite...
Eric M > Oui il le fera, le fonction de président du conseil général n'ayant aucun rayonnement médiatique sur la France entière.