Les petits gâteaux

Publié le par Matthieu C.

Il est de tradition, en Alsace, de faire des petits gâteaux secs à l'approche de noël. Apparemment, il existe une quantité infinie de sortes, ce qui fait qu'ils sont, en fait, très personnels. Ainsi, 3 collègues nous avaient fait le plaisir de nous en rammener. Et la conclusion de tout ça, c'est que les petites gâteaux sont vraiment représentatifs des personnalités.

La première (dont je vous ai déjà parlé, celle qui est religieuse à fond et qui pleure tout le temps) nous a ramené des petits gâteaux tristes, tous pâlichons, sans forme, avec, sur certains, une petite cerise confite qui ne parvenait toutefois pas à égayer ces petits gâteaux. Il n'y avait que deux ou trois sortes, ce qui fait qu'ils étaient lassant, en plus d'être insipides et sans saveur. Des petits gâteaux qu'on mange par politesse, mais dont l'intérêt est plus que limité.

La seconde (je ne crois pas vous en avoir déjà parlé) avait préparé des petits gâteaux plus variés: il y avait des petites meringues, des tuiles, plus divers petits sablés. Il étaient un peu plus jolis ces gâteaux, mais tous de la même couleur aussi: pâles. En plus, ils présentaient la particularité assez singulières d'être étouffant, mais étouffant. Heureusement que j'étais à proximité d'un robinet quand je les ai mangé, sans quoi je ne serai pas là pour témoigner. C'était incroyable, on aurait dit qu'elle les avait coupé avec du ciment.

La troisième avait fait pleins de petits gâteaux variés, colorés et légers. Et c'est là que je me rends compte que ma sociologie de la personnalité en fonction des petits gâteaux ne fonctionne pas, car ces petits gâteaux n'étaient pas tartinés d'une couche de peinture épaisse comme une cuisse d'Amélie Moresmo, et ce, contrairement à leur cuisinière.

Martine n'en avait pas amené. Bizarrement, elle n'aime pas ses collègues (comme quoi, le monde est bien fait, puisque c'est réciproque). Mais si elle en avait fait, je suis sûr qu'elle aurait réussi l'exploit de faire des petits gâteaux totalement vides.

Sinon, on a eu une stagiaire ce mois-ci, une de ces espèces de filles qu'on croit tout d'abord timide, mais dont on se rend compte ensuite que si elle se taisent, c'est plus par absence de chose à dire que par timidité. Elle est habillé d'un jean visiblement beaucoup trop petit pour elle, ce qui montre à chacun le string blanc en dentelle qu'elle enfile (pour une fois que c'est elle qui enfile… désolé). En même temps, c'est normal qu'elle vienne ici avec son principal outil de travail. Et cette fille, qui fini sont stage demain, a ramené ce matin un superbe gâteau au chocolat qu'elle a fait elle-même. Et bien, le gâteau, il était très joli d'aspect, mais alors… plein de vide et absolument sans aucun goût. Un peu comme cette pauvre fille, qui tend le matin une main molle et froide (au début, j'ai cru que je serrais un poulpe coincé dans une capote). Cette fille arrive à déployer une mollesse inconnue jusqu'à présent. Une année, on avait eu une stagiaire qui ressemblait à un congélateur sur pattes, les cheveux longs en plus. Elle s'appelait Sandra. Et vous me connaissez, vous savez que je n'aime pas critiquer gratuitement, mais j'ai été obligé de me rendre à l'évidence: Sandra, elle était peut-être grosse et moche, mais elle était efficace.

Matthieu

Publié dans le bureau

Commenter cet article

Codornew 01/04/2005 22:46

Non à la critique des braedle ( bien faits ce sont les meilleurs biscuits au monde, Zero pointé à Lu et Belin) et non également à la critique des stagiaires! Vous n'etes pas content quand on vous apporte votre café tous les jours pour la maudite somme de 300 Euros par mois?!

babar 12/01/2005 23:57

Si je te comprends bien, il ne faut pas confondre les étouffes-chrétiens, les religieuses et les tartes.

Tût-tûûût 04/01/2005 20:14

Ah au fait, les pitits gâteaux dont tu parles, les fameux braedele, je voulais dire que ces machins c'est pitêtre bon parfois, mais ça donne SOIF, argh.

Tût-tûûût 04/01/2005 20:13

Tu critiques peut-être jamais gratuitement, mais en tout cas tu le fais 'achement bien...
J'aime boucoup ton style :)
Bonne continuation !