Laver sa voiture nuit gravement à la santé

Publié le par Matthieu C.

« Moi je veux mourir sur scène, devant les projecteurs, oui je veux mourir sur scène » chantait Dalida avec insistance à une époque où son frère Orlando ne la faisait chantait que vivante.

Dalida ovulait donc mourir sur scène, Balavoine voulait partir avant les siens (et il a eu le bon goût de le faire)…

 

Mais bizarrement, aucun chanteur, même parmi les plus mauvais, ne voulait mourir en train de laver sa voiture. Oui, c’est vrai, c’est une mort de merde mourir en lavant sa voiture. Surtout quand on a 11 ans et qu’on lave la voiture de son père. En même temps, quand on meurt à 11 ans, on a toujours une mort de merde.

Sidi Ahmed est donc mort à 11 ans, à la cité des 4.000 à la Courneuves. Tué peut-être lors d’un règlement de compte entre bandes rivales, peut-être lors d’un évènement qu’on ne connaîtra que plus tard. Et, comme dirait mon grand-père : Mais que fait la police ?

Parce que mourir à 11 ans en lavant une voiture, y’a un souci. Lorsque les trafics d’armes, de drogues et d’autres merdes dans le genre pullulent dans une cité aux vues et aux sus de tous, que des connards fainéants préfèrent vendrent de la drogue plutôt que de faire un effort, et que ces gens règlent leurs comptes dans la rue sans que personne ne s’en soucie, y’a comme un problème.

 

Pourquoi y a-t-il des lois ? Pour protéger l’individu. Qui est donc moins libre, puisqu’il est soumis aux lois. Il perd donc une partie de sa liberté pour pouvoir être en sécurité (c’est, si mes souvenirs sont exacts, ce que disait Rousseau dans le contrat social). Si l’individu n’est plus en sécurité (à cause de trafiquants, à cause du manque d’effectif de la police dans certaines zones etc…) pourquoi l’individu devrait-il se soumettre aux lois ? Puisque, de toutes façons, il n’est plus en sécurité et que la loi du plus fort va donc s’appliquer…

Les cités telles qu’elles existent sont des nids à problèmes. A cause d’une trop grande concentration d’immigrés, à cause d’un pouvoir d’achat des habitants plus que faible, à cause des politiques qui ne font pas leur boulot… Comment en sortir ? En virant tous les arabes. Non, je plaisante (oui, qu’est-ce que je suis drôle aujourd’hui). En détruisant ce qui a été construit. En mélangeant les populations, en déghettoïsant (attention, ceci est un néologisme) les cités, en faisant en sorte que l’Etat exerce ses pouvoirs partout sur le territoire, qu’il n’y ait plus d’endroits interdits.

 

Sinon, on a appris que Sidi était un bon élève, qui ne se battait pas et qui n’appartenait à priori à aucune bande. Et qu’est-ce qu’on s’en fout !!! Sa mort aurait-elle été légitime s’il avait été mauvais en orthographe ? Doit-on laisser assassiner les enfants turbulents ? Les gens qui appartiennent à des bandes méritent-ils la mort ?

 

Dimanche, un enfant est mort. Et c’est la seule chose importante.

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

Sénio 21/06/2005 21:04

Le coup du CAP Chaudronnerie , je n'ai plus à le dire (Dieu soit loué :p) mais rassures-toi, j'ai toujours valorisé le travail dit 'manuel' ainsi que Bep, Bac Pro, Bts etc ... bref, un diplôme qui sert à quelquechose pour avoir un métier dans les mains. Je respecte les courageux, les travailleurs.
On en voit tant et tant des "étudiants" qui trainent à la Fac sans objectifs ni projets d'aucune sorte. Soit, ça passe le temps !

Quant au 'nettoyage' selon Sarko, j'ai vu qu'ils avaient saisi une trotinette !! wouah le butin !! Lol

David 21/06/2005 21:01

Une maison à 100 000€ sur paris?
Tu m'en prends 2 caisses de 12.

Nan parceque moi , je ne trouve qu'a 300K ou 400K et sur dix generations j'arrive pas a payer.

Des idées ils en ont, plein meme.
Mais des bonnes , pas tant que ca, meme pas du tout.

Matthieu 21/06/2005 18:46

Je veux pas intervenir dans le débat, juste dire 2-3 trucs: les allocs, tout le monde en bénéficie (enfin, tous ceux qui ont des enfants en âge de condition et tout). Le gars qui se lève le matin pour aller bosser aussi. Les allocs ne sont pas un salaire pour les fénéants.
En fait, le déséquilibre se fait à partir du moment où une personne qui n'a pas d'emploi est très aidée (titres de transports gratuits...) alors que la personne qui a un emploi ne peut pas prétendre à ces aides.
Ca intéresse qui d'avoir une vie faite d'aides sociales qui tombent le 6 du mois sur un CCP (parce qu'à la poste, le délai interbancaire est moins long) ? C'est pas super motivant comme vie... Il me semble qu'on fantasme un peu trop sur les feignasses qui ne font rien de leur vie sauf vivre aux crochets de la société. Sont-ils si nombreux que ça ?
Enfin, le problème du mélange des catégories socio-professionnelles: Borlo a eu une idée de génie: la maison à 100.000 euros pour que les moins favorisés puissent accéder à la propriété... Qui a les moyens de se payer une maison à 100.000 euros? Certainement pas ceux qui bossent au SMIC (SMIC net: un peu moins de 1.000 euros par mois pour 35 heures par semaine). Ils pourraient pas un peu avoir des idées ceux qui nous gouvernent ?

Mauvais-esprit 21/06/2005 18:05

Zidane n'a rien d'un modèle positif. Il a pour lui sa sympathie et son humilité qui me semblent naturelles, mais ce n'est pas en montrant en exemple un mec qui se fait des couilles en or en faisant du sport qu'on y arrivera. Le foot est plutôt associé à l'argent "facile" (dès qu'on est doué, hop, centre de formations, puis signer un contrat pro avec joli salaire à la clé). Les seules valeurs à donner sont des valeurs que les trouduculs considèrent rétro, voire réac: le travail et l'humilité. Et là, les "modèles" sont moins exposés médiatiquement, voire pas du tout. Donc problème.

Pour revenir au "mélange" et a la "dilution" des populations des cités (que je ne découperais pas exactement de la même façon que les couches sociales de pauvreté ou de richesse) c'est une idée jolie, mais ridicule. On n'apprend pas à un pitbull (excusez la comparaison) a devenir gentil en le mettant chez une petite vieille avec un caniche. Et puis de toute façon, les ayatollah de ce "mélange" obligatoire sont les derniers à en vouloir. Moi même je m'y opposerais de toutes mes forces.
Pour finir, la pauvreté n'explique pas tout. Le problème aujourd'hui c'est le déséquilibre structurel entre le niveau de vie fourni à une famille nombreuse par un système d'alloc' et de subventions, et celui fourni par un travail au SMIC dans les chantiers pour tous les membres de la famille.

je me demande d'ailleurs toujours pourquoi mes pauvres voisins continuent à se lever pour aller sur les chantiers... Mais je les respecte.

David 21/06/2005 15:38

Ben si c'est ce que tu disais, ca me rassures.
Tu emploie le passé, tu as donc, soit plus a le dire, soit tu as compris qu'il fallait arreter ! :)

Et t'inquiete avec sarko, c'est plus de com que d'action.