Le lendemain de la fin du monde

Publié le par Matthieu C.

 

Un jour, ça s’arrêtera. De quoi ? Ca. Nous. Eux. Tous. Certains annoncent une boule de feu, d’autres le retour du Christ / Gourou / Satan / Grand soir / Ma mère (rayez la mention inutile). Mais peut-être qu’en fait, ce sera tout simple. Tout simplement la fin. Le noir. Un peu comme la fin d’une séance de cinéma. Mais à l’envers. Le film sera fini, et les ténèbres tomberont. La fin de La Vie.

Plus de lumière, plus d’espoir.

Au début, personne ne comprendra. C’était pas prévu au programme. Qu’est-ce que c’est que cette nuit qui tombe à 14h17 TU ?

« Flash spécial France Info : il est 14h17, et les ténèbres viennent de s’abattre dans le monde. Tous nos envoyés spéciaux sont mobilisés pour annoncer quand reviendra la lumière ».

Mais la lumière ne reviendra pas. Les hommes resteront plongés dans une nuit sans fin. Et la peur commencera. Pas la peur de ne plus avoir de Nutella un dimanche, ou de tomber en rade de cigarettes au milieu d’une soirée. Non. La Peur. Face à cette réaction imprévue de la lumière, personne ne saura quel comportement adopter. Les meurtres se multiplieront, les forces de l’ordre seront incapables de faire face, les plus faibles se terreront, les plus forts sortiront à la recherche de quelque chose. De quoi ? De la lumière. Mais la lumière n’appartient pas aux forts. Pas plus qu’elle n’appartient aux faibles. La lumière s’appartient, et les forces conjuguées des forts n’y pourront rien.

« France Info il est 19h00 : le monde est maintenant plongé depuis 72 heures dans les ténèbres ».

Les enfants ne comprendront pas. Et comme les adultes non plus, les heures seront terribles. Les animaux souffriront de cette nuit sans fin. Même les bêtes auront peur.

Tout sera stoppé, en attendant de trouver une solution à cette crise. Personne ne verra de lumière au bout du tunnel. Les centrales seront en surchauffe, il faudra rapidement diminuer les consommations d’électricité.

L’électricité sera rationnée, les usines tourneront au ralenti, les plantes ne recevront plus de lumière. Les églises feront le plein. De même que les sectes. Et les cabinets de psy. Mais ça ne durera pas. Parce que la nuit aura tout enveloppé, et que la survie ne sera plus possible sur un long terme.

« France Info, il est 9h32 : par décret du Président de la République, l’électricité ne sera accessible aux particuliers que de 19 heures à 24 heures ».

Dans ce grand chaos, certains choisiront la solution de la fuite. Mais la fuite vers où ? Vers nulle part. Ceux, de plus en plus nombreux, qui auront perdu la raison erreront dans les rues, à la recherche d’un peu de lumière. Mais cette lumière ne viendra pas.

Et les ténèbres resteront sur la terre jusqu’à l’extinction complète de l’humanité.

 

Alors, le lendemain de la fin du monde pourra commencer.

 

Matthieu

Publié dans la religion expliquée

Commenter cet article