Les dessous de Roger (7)

Publié le par Matthieu C.

Bon, je suis en RTT cette après-midi, mais je suis fatigué. Faut dire que j’ai passé une drôle de nuit. J’ai fait un rêve bizarre. Je l’ai raconté à Sylvette, et elle m’a dit de le dire sur le blog, parce qu’elle a rien trouvé pour expliquer dans son dictionnaire des rêves de France Loisirs.

 

Bon alors je vous raconte, si quelqu’un a une idée (et pas des conneries du style ‘t’es pédé hein’) pour expliquer :

Bon alors on était sur la plateau de Delarue avec Sylvette, pour l’enregistrement d’une émission. (ouai, c’est un truc qu’on voudrais faire, un voyage à Paris et aller à Delarue pour voir). Y’avait une bonne ambiance et tout, un type racontait des conneries pour qu’on soye détendus pour quand Delarue arrive. Donc, le type s’en va, et là, c’est pas Delarue qui rentre, c’est… Arthur.

Et je sais pas pourquoi, mais à ce moment là, quand on a vu Arthur, on s’est tous mis à chanter :

« Va te faire enculer, va te faire enculer, va te faire enculer, va te faire enculer… » etcétéra. (oui, c’est la chanson des stades de foot, qui se chante plusieurs fois à la suite).

Bon, alors là, y’a Arthur ben il avait les larmes aux yeux. Je trouvais ça un peu triste pour lui, et on s’est tous arrêté de chanter à ce moment là. Alors, j’ai voulu regarder ma femme, Sylvette, et je me suis tourné vers elle, et ma femme, c’était plus Sylvette, c’était… Jean-Jean.

Après, je me suis réveillé.

 

Je me suis tourné vers Sylvette, donc vers la gauche (ben oui, parce que Sylvette dort à gauche, parce que c’est là où y’a le reveil) et je lui ai demandé : « tu dors ? ». Elle a pas répondu, alors j’ai demandé plus fort. Bon, c’était 4 h 37, mais j’ai tellement eu peur, il fallait que j’y raconte mon rêve. Donc elle s’est réveillée, mais quand elle a su que c’était que pour un rêve que je la réveillait, elle a dit : « Putain, tu fais chier ». Oui, Sylvette est un peu vulgaire des fois, mais je l’aime quand même.

Donc, ça m’a foutu ma nuit en l’air ça. Sylvette elle sait pas la chance qu’elle a eu de bien dormir cette nuit. Bon, bien sûr, le rêvé, je l’ai pas raconté à l’usine, sinon, ils se seraient foutus de ma gueule.

 

Sinon, Jean-Jean a trouvé du travail ! Ouai, il commence lundi prochain. Bon, c’est pas terrible comme boulot, mais hein ! Il a besoin de sous, c’est bien beau que sa femme travaille mais ça suffisait pas hein. Donc, il va bosser dans une charcuterie industrielle (ouai, ça s’appelle comme ça).  Il va commencer par faire la plonge, puis si ça marche, il aura le droit de passer au façonnage (ouai, faire les pâtés croûtes et les conneries comme ça). Bon, le seul truc, c’est que ça sent fort le cochon là dedans. Alors, quand il m’a dit ça, j’lui ai fait :

« Ben si ça sent déjà le cochon avant que t’arrives, ça sera quoi quand tu seras là bas ! »

Et lui m’a répondu :

« Ben au moins, j’suis sûr que y’aura pas d’arabes hein ! »

Il est con ce Jean-Jean !

 

Roger

Publié dans Les dessous de Roger

Commenter cet article