Homophobie ou réalisme?

Publié le par Matthieu C.

 Aujourd'hui, je voulais poster une note drôle. Mais ayant lu quelque chose d'assez choquant sur un blog ami, je ferai une note chiante. Je ne dirai pas de quel blog il s'agit, la personne se reconnaîtra. Oui, elle vient souvent ici, donc, je la laisse libre de se citer elle-même ou non.

Sur ce blog donc, une note reprenait un insolite de yahoo, qui racontait l'histoire d'une américaine qui se trouvait en prison pour avoir eu des relations sexuelles avec son copain âgé de... 8 ans.

Je m'étonnais que cette histoire (qui n'est ni plus ni moins qu'une histoire de viol) ait été classé dans la catégorie insolite par yahoo. Je terminais ironiquement par “Où va le monde ?“

Voici la réponse de l'auteure du blog:

Et là ce n'est pas un traumatisme pour l'enfant puisqu'il était consentant, c'est ça aussi qui rend l'article insolite. Il ne s'est donc pas fait violer.

C'est marrant ca, on dirait un argument de pédophile. On admirera au passage le "donc", qui vient clore un argumentaire subtil. Si ça avait été une petite fille, on aurait parlé de crime (et on aurait eu raison). Mais puisque c'est un garcon, c'est “insolite“ et drôle, de toute façon, il était consentant... à 8 ans... Le consentement est un acte de volonté qui implique que l'on connaisse les tenants et les aboutissants d'une situation que l'on maîtrise. Ce garcon de 8 ans ne connaissait certainement pas les implications d'une relation sexuelle. En plus, à 8 ans, on ne nage pas vraiment dans une maturité sexuelle permettant de choisir d'avoir, ou de ne pas avoir, une relation sexuelle. Donc, côté psychologie et consentement, notre bloggeuse n'est pas tout à fait au point.

Mais voyons la suite de la réponse de notre bloggeuse:

Par contre je n'employerais pas la phrase "où va le monde" parce qu'elle généralise mais il faut plutôt dire qu'il y a quand même des gens qui sont pas biens dans leurs têtes.

Là, je suis d'accord. Et encore, quand on dit “pas bien“, c'est un euphémisme.

Nous commençons à évoluer mal, et cela se ressent plus ou moins pour certaines personnes. Nous sommes en train de nous amener à notre propre perte.

Olalalala, ça commence à sentir bizarre cette réponse. On dirait du De Villiers. Pas Gérard, Philippe.

Côté sexe (amour ?), on voit bien les pédophiles, les homo

Voilà une personne qui sait de quoi elle parle. Mais y'a un problème dans cette phrase. Saurez-vous le retrouver ?

(attention je n'ai rien contre eux, mais il y a longpts, ils n'existaient cela est dû comme je l'ai précédemment un "déréglement" de notre évolution, ils ne savent plus avec qui aller ! c'est grave quand même)

J'adore cette figure de style consistant à dire “Je n'ai rien contre eux mais...“. On dirait ce passage dans “Le père noel est une ordure“: J'aime pas dire du mal des gens, mais c'est vrai qu'il est gentil. Ca veut tout dire.

De plus, il y a longtemps, les homos n'existaient pas. Ca c'est un argument. Je ne sais pas à quand remonte le “il y a longtemps“, mais ça doit être vraiment vieux, parce que n'importe quelle “histoire de l'homosexualité“ remonte au minimum à Alexandre le Grand.

Puis le coup du dérèglement qui fait que les gays ne savent plus avec qui aller... En fait, les hommes ont un radar, les femmes aussi. Mais l'évolution de notre société dérègle ce radar. Ils ne savent donc plus avec qui aller. Et on murmure, dans les milieux bien informés, qu'un complot judéo-maconnique serait à l'origine de ce dérèglement. Et je le tiens de source sûre, je l'ai lu dans “minute“.

on voit bien donc ce qui se passe autour de nous, mais apparemment beaucoup sont aveugles...

Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Parce que me balancer une réponse comme ça, je veux pas dire, mais quand même. Quand on sait que c'est quelqu'un qui lit mon blog...

La conclusion de la réponse de notre bloggeuse anonyme est la suivante:

oulala j'ai trop parlé lol

Effectivement, tu as trop parlé. Mais pas “lol“.

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

Vivant 10/03/2005 22:26

et oui, c'est bien le problème du viol des garcons, il ne peuvent pas l'etre si on ecoute un peu autour de nous, et pis de toutes facon c'est moins grave pour eux.

Je trouve la reaction de cette blogeuse particulierement affligeante, surtout venant d'une femme.

Je pourrais lui donner l'exemple de deux garcons, l'un violé à l'age de 8 ans aussi, l'autre ayant subi de nombreuses tentatives, mais ayant quand meme pu resister, il etait un peu pluas agé et se doutait quand meme qu'il y avait quelque chose de ne pas normal.

Ces 2 garcons etaient CONSENTANTS aussi, mais étaient incapables de comprendre ce qui se passait, et bien 30 ans aprés, aucun des deux n'est remis de cette histoire, deux vies gachées, esperont que ce petit aura plus de chance ...