Bal indigne autour de la mort d'Arafat

Publié le par Matthieu C.

 

Depuis hier, les informations les plus contradictoires circulent autour de la mort d’Arafat. Un coup, il est dans un coma phase 4 (mort cliniquement), le coup d’après, il est juste dans un léger coma, c’est tout juste si on nous dit pas qu’il fait une petite sieste.

Mais c’est quoi le but ? Quel est l’intérêt de dire qu’Arafat est encore en vie si il est cliniquement mort ? Et quel est l’intérêt de le dire mort s’il est effectivement juste plongé dans un coma réversible ?

Les plus drôles sont quand même les médias qui reprennent les déclarations de Leïla Chahid, la déléguée de Palestine en France, alors qu’ils parlent plus des « sources médicales ». Elle est médecin Leïla Chahid ? Et puis, c’est qui les « sources médicales » ?

 

Résumé : hier soir, une dépêche AFP annonce que selon « une source médicale française, […] Arafat [est] dans un état de mort cérébrale et plongé dans un coma très profond de stade 4, donc irréversible ». Bon. Une source médicale française, c’est soit un médecin, soit une aide soignante occupée à raser Arafat pour pas qu’il ressemble à un terroriste musulman (ben oui, ce serait dommage de confondre).

Auparavant, le médecin général avait affirmé que Arafat n’était « pas décédé ». Oui, le coma phase 4, ça a l’odeur de la mort, ça a le goût de la mort, mais ce n’est pas la mort.

Aujourd’hui, la déléguée de l’autorité palestinienne en France, Leïla Chahid, vous savez, celle qui ressemble à une vendeuse de loukoums dépressives, et qui déclare que son peuple meurt de faim dans son tailleur Dior taille 46 (ben oui, les loukoums c’est pas bon pour la ligne), donc, Leïla Chahid a déclaré aujourd’hui que Arafat était « entre la vie et la mort. Il peut se réveiller comme il peut ne pas se réveiller ». Cette phrase vient de loin. Faut au moins être déléguée de l’autorité palestinienne en France pour arriver à sortir des trucs comme ça. Elle vit avec Pascal Obispo ou bien ?

 

Ensuite, elle a déclaré, en pédagogue, que « l’état de coma est un état où l’on peut rester longtemps, mais dont on peut sortir ». Ben c’est comme l’Etat d’Israël finalement non ? Arafat, il voulait se faire enterrer dans l’Etat d’Israël, il va mourir dans l’état de coma.

Mais sa plus belle déclaration reste quand même « Il est dans le coma, on ne sait pas de quel type, mais c’est un coma réversible ». C’est énorme.

Arafat est hospitalisé dans un établissement de prestige (l’hôpital de Clamart, c’est pas non plus la polyclinique de Tournon-sur-Rhône) qui dispose d’une quantité de matériel de pointe impressionnante. Et bien, dans cet hôpital, des gens sont dans le coma, on ne sait pas de quel type le coma, on sait juste que c’est un coma réversible. Et en plus, c’est même pas un médecin qui prend la peine de venir le dire.

 

Y’a quelqu’un de très joueur dans cet hôpital, qui s’amuse à déclarer qu’Arafat est cliniquement mort. Heureusement que la regrettable Leïla Chahid est là, parce que sans elle, on se serait fié au diagnostic des médecins.

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article