Vivent les sectes

Publié le par Matthieu C.

 Ne vous êtes jamais vous demandé ce que vous faisiez dans ce monde ? Pourquoi vous vous débattiez dans l’indifférence générale ? Pourquoi tout le monde semblait heureux autour de vous alors que vous étiez profondément et inexplicablement malheureux ?

Et bien, il existe une solution à vos problèmes : vous n’aurez plus jamais de doutes, plus de questions à vous poser, tout sera clair. Quelqu’un répondra à vos doutes.

Quelle est cette méthode révolutionnaire ? Une secte. Adhérez à une secte, et vous n’aurez plus jamais de problèmes ou de questions existentielles.

 

Mais attention, pas n’importe quelle secte hein. Pas les sectes où faut quand même aller bosser (style les témoins de Jéhovah ou les églises évangéliques) parce que là, vous avez que les inconvénients (faut aller bosser, et vous avez même pas de gourou en chair et en os). Non, la vraie secte où vous êtes dedans 24 heures sur 24, à porter des vêtements ridicules et à dormir 3 heures par nuit (style le mandarom). Là, c’est intéressant : lorsque vous vous poserez des questions, vous irez voir le gourou, qui vous répondra. (Ou qui vous transmettra sa connaissance à l’aide d’un organe que vous n’aviez jamais soupçonné contenir de la connaissance). Le gourou vous ôtera tous vos problèmes existentiels, toutes vos angoisses (en attendant, il doit être angoissé le gourou, il a personne pour répondre à ses angoisses lui). Il prendra soin de vous, allant même jusqu’à vous faire faire un régime pour vous faire perdre ces quelques grammes disgracieux qui se matérialisent au niveau de votre ventre (en fait, vous réussirez à perdre 10 kilos en 1 mois grâce au régime révolutionnaire du gourou « 1 poireau à l’eau par semaine »). Bon, si le gourou a décidé de vous transmettre la connaissance (c’est bien ça ! avant de le connaître, vous disiez bêtement « baiser ») régulièrement, vous devrez manger un peu plus, pour être encore accessible à la connaissance (« baisable » auriez-vous dit dans votre ancienne vie).

 

Plus rien du monde extérieur ne vous inquiétera (pour vous, il n’y aura plus de monde extérieur, où il n’y a que des impies), et de toute façon, le gourou ne vous transmettra pas les informations du dehors (au mandarom, ils ne savent même pas que le 11 septembre 2001 des avions ont percuté deux tours, et ils se foutent de savoir qui de Bush ou de Kerry sera élu).

 

Votre cerveau sera totalement lavé, vous n’aurez plus peur de rien, vous réciterez 15.000 mantra par jour (authentique) pour vous relaxez (pour pas que vous puissiez penser surtout).

Alors, vous serez peut-être maigre, sans aucune idée de ce qui se passe dehors, déguisée avec des bouts de tissu multicolores, à réciter des absurdités, mais vous serez heureux, car pas angoissé, ni inquiet, ni rien.

Mais il y a une chose à faire avant : il faut croire. Vous devez accepter de croire que le gourou est Dieu. C’est pas évident, parce qu’il est un peu totalement chauve, bedonnant comme un moine dans un livre de Umberto Ecco, qu’il a un tic de langage qui le fait dire « comme dit » à chaque début de phrase (oui, votre gourou est alsacien), qu’il souffle comme une locomotive quand il vous transmet la connaissance (en plus, vous avez l’impression qu’il l’a transmise à toute votre famille, votre grand-mère compris).

 

Mais vous ne devez jamais douter de lui. Car sitôt que vous doutez de lui, la peur va recommencer. En effet, si votre gourou, qui vous avait ôté toutes vos angoisses et peurs, ne marche plus, il vous faudra trouver un autre gourou. Mais comme vous saurez qu’un gourou n’est pas infaillible, vous aurez de nouveau des craintes et des peurs.

Alors, vivent les sectes, et surtout, ne doutez pas.

 

Matthieu

Publié dans la religion expliquée

Commenter cet article