Florence reviens, Florence reviens parmi les tiens...

Publié le par Matthieu C.

« le poète a toujours raison », chantait Jean Ferrat à une époque où une personne qui vivait sur le plateau du Larzac à élever des chèvres et à s’habiller uniquement avec des vêtements issus uniquement de sa production s’appelait un gauchiste et pas encore un altermondialiste. Et le poète aurait justement dit : « le 21 ème siècle sera religieux ou ne sera pas ». Et comme on avait besoin d’une figure christique, on s’est jeté sur le premier jésus christ venu : Florence Aubenas.

 

Le christ est mort pour nous (Romain 5 :8)

Par une étonnante analogie, certains ont essayé de faire peser sur les spectateurs une culpabilité égale en ce qui concerne la détention de Florence Aubenas. De la même manière que personne n’a jamais demandé à dieu de sacrifier son fils sur une croix, aucun lecteur n’a demandé à une Florence Aubenas inconnue jusqu’alors de se rendre en Iraq… Mais la culpabilité a bien fonctionné : tous les jours à la télé, on nous montrait le visage de la journaliste, on nous disait " tant qu’ils sont otages, nous le sommes aussi " (qu’on pourrait rapprocher du message biblique " car tous ont péché et seront privés de la gloire de dieu ", Romain 3,23)…

une foule nombreuse le suivait (Marc 5 :24)

Depuis qu’elle est sortie, les caméras la suivent partout. Et quand je dis partout, c’est partout. Qu’il y ait des caméras lorsqu’elle tiens une conférence de presse, quoi de plus normal. Mais qu’on nous annonce partout que Florence Aubenas s’est rendue au salon du Bourget, ça me laisse pantois… Qu’est-ce que Florence Aubenas a à voir avec l’aviation ? Rien, mais de la même façon qu’une foule nombreuse accueille le christ à Jerusalem, de nombreuses personnes sont là et applaudissent Florence Aubenas. Un peu plus, et on entendait " Hosanna, gloire à Florence Aubenas au plus haut des cieux…

Le 3ème jour, il est ressuscité d’entre les morts (Matthieu 17 :22)

Le 157ème jour, elle est revenue à la vie. On l’a vu sortir d’un avion (et là, l’image était très importante, parce que une femme qui sort d’un avion, si on n’a pas les images, on ne peut pas savoir ce que c’est), embrasser sa famille (et je suis sûr qu’un moment intime comme ça, on a toujours envie de le partager avec la France entière), embrasser Chirac, bref, revenir à la vie. A l’époque de Jésus, une vieille pute, Marie-Madeleine, avait été la première à voir le christ ressuscité, aujourd’hui, c’est un voleur qui l’accueille… Comme quoi, les temps changent, mais pas les gens.

Chantez, chantez en son honneur (Chroniques 16 :9)

Le clou a été la fête de la musique… A 21 heures, le 21 juin, les gens de bonne volonté ont été invités à chanter " les copains d’abord " de Brassens. Si un jour Brassens s’était douté que sa chanson serait reprise par les institutions, je pense qu’il aurait préféré bouffer sa partition. Chanter en l’honneur de Florence Aubenas…

La prochaine étape risque d’être le rassemblement de paralytiques, de malades et autres handicapés place de l’étoile. Florence Aubenas passera parmi eux, pour que tous ceux qui le souhaitent touchent son vêtement et s’en trouvent guéris. Elle devrait également annoncer qu’elle marchera sur la Seine, puis ira multiplier les pains et les poissons au secours catholique.

Tout ça au nom de la démocratie et de la liberté de la presse…

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

Matthieu 28/06/2005 18:12

Leno > Non, c'est pas ça du tout. Juste qu'on nous saoûle avec Florence Aubenas, on la voit partout, même là où ça n'a aucun intérêt. Juste ça...
Et je confirme, le "mode Roger" n'est pas toujours sur Off chez moi

Leno 28/06/2005 11:35

je t'en ficherais, moi, de la fiche lecture.
ET puis, c'est sur, les amis, qu'est-ce qu'elle va nous faire chier, cette Florence Aubenas, à écrire un livre sur ses 5 mois de captivité en Irak...
Elle va pas nous "chier une pendule", bordel, ça arrive desfois dans la vie, se retrouvé pris en otage en Irak ; en plus elle a eu que ce qu'elle meritait a aller foutre son nez dans les affaires des bougnoules ! Elle cherche les merdes, ou quoi ? Faut qu'elle s'estime heureuse de pas s'etre fait violer, celle-là ! Meme pas la décence de faire profil bas, à l'arrivée, ou de montrer des marques de coups, ou des larmes, des marques de souffrances, quoi !
Pas drole.

Faites gaffe, hein, vous mettez pas toujours le "mode Roger" sur Off.



Uso Dorsavi 23/06/2005 23:27

Je suis catégorique : quoi qu'elle dise, elle finira par en faire un bouquin, j'en mets ma main au feu. On en reparlera. Et ça sera l'occasion de la lire. Hoooo... Je laisserai mon assistante me faire une fiche de lecture.

abadidon 23/06/2005 19:51

Bien. Parfait. Rien à ajouter. Hommages, féliciations etc... J'adooore ce que tu fais Mathieu.(attention les chevilles)

Luxiback 23/06/2005 19:28

Et puis même c'est pas interdit de critique Florence Aubenas merde c'est pas la sainte vierge!