Plus de 168.000 morts, terrible bilan

Publié le par Matthieu C.

C’est terrible, les statistiques sont là, accablantes. Et devant ce chiffre trop élevé pour qu’on puisse en avoir une représentation saine, seules les questions demeurent. Plus de 168.000 morts en 1 semaine, et il est impossible d’accuser la nature, qui n’est pas responsable de la connerie.

 

Oui, 168.000 morts par semaine, c’est la terrible statistique de la faim et de la malnutrition dans le monde (sources : droit à l’alimentation – www.aidh.org). C’est vrai qu’on a du mal à se le représenter, alors j’ai divisé pour vous : ça fait 16 par minute. Et parmi ces 16, il y a 12 enfants de moins de 5 ans. Sachant, par exemple, que la chanson « lucie » de Pascal Obispo dure 4 minutes 17, ça signifie que pendant que vous écoutez cette daube, un peu plus de 69 personnes décèderont (oui, je sais, cette statistique est stupide, c’est juste pour donner une idée).

 

Ce qu’il y a de bien avec le Tsunami, c’est qu’il est de gauche : oui, il frappe tout le monde, les riches, les pauvres, les bien-portants, les malades. La faim, par contre, est de droite : elle ne touche que les pauvres (et les enfants de gens connus comme les filles de PPDA et des Chirac, qui sont pourtant de droite, comme quoi…). Non, sérieusement, ce qui s’est passé en Asie est une catastrophe, on est d’accord : tout y est à reconstruire, des gens sont morts par milliers, des millions de personnes sont sans abri, en plus, ils ont dû accueillir Douste-Blazy (qu’est-ce qu’il est allé foutre là-bas ? En plus, pendant qu’il se rendait là-bas avec le premier avion de vivres français, Action contre la faim affrétait son deuxième appareil), donc vraiment, c’est terrible. Et il est normal que les gouvernements se mobilisent pour participer aux efforts de reconstruction. Que des particuliers donnent, c’est bien. Je sais plus qui chiffrait les frais entraînés par le tsunami à 10 milliards de dollars. Tout le monde se félicite parce que 1,5 milliards ont été récoltés jusqu’à maintenant. Chacun ses joies.

 

Pendant ce temps, il ne faut pas oublier que les gens continuent à mourir de faim dans le monde. La faim qui tue elle s’en fout de pas être médiatisée. Elle se dit pas « oh non, y’a le tsunami qui a tué, je vais faire une pause pendant ce temps, je rebosserai quand on aura du temps pour moi, quand on arrêtera de diffuser des vidéos du tsunami du 26 décembre en Asie ». Non, la faim continue de frapper. Alors, après cette période de fête, où certains se plaignent d’avoir « trop mangé », je me pose une question. Comment peut-on être assez con pour trop manger ? Parce que normalement, chaque individu est doté d’un cerveau, qui dit à l’estomac « Bon c’est bon là, t’es assez rempli, alors t’arrêtes tes conneries maintenant ». Donc, il n’est pas possible de trop manger, c’est scientifique (oui, j’aurai du faire science moi, vu la fiabilité de mes démonstrations). Que certains se plaignent d’avoir « trop mangé » est d’une indécence crasse et vulgaire.

 

Donc, pendant que certains se plaignent d’avoir « trop mangé », d’autres meurent des conséquences du tremblement de terre en Asie, d’autres meurent de faim. Ceux-là, ils n’arrivent même pas à conceptualiser le « trop manger ». Alors ne les oublions pas. Pas plus que ceux victimes du tsunami. Car, comme l’aurait dit Mariah Carey, « quand je vois ces enfants qui meurent de faim dans le monde, j’ai envie de pleurer. C’est vrai, j’aimerais être maigre comme eux mais pas avec les mouches sur le visage et la mort et tout ça ».

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

W. 05/01/2005 11:12

C'est vrai qu'on mange trop. Tiens, par exemple, pas plus tard qu'hier soir, dans ce restaurant thäilandais, j'aurais pas du reprendre deux fois du Tsunami.

yaelz 04/01/2005 22:35

On vit dans un monde ou des gens mangent trop et d'autres pas assez. Quoique l'on fasse, dise ou pense, c'est horrible et on y peut -presque- rien.Fataliste, moi?

La fée bleue 04/01/2005 20:21

Care c'est assez connu... www.carefrance.org

TarValanion 04/01/2005 19:36

Bien sur qu'il y a une marge infinie de possiblités, c'etait justement fait expres.
La fée bleue, je me mefie enormement des organisations. A part, bien sur, la Croix Rouge, l'Unicef ou ce genre de choses.

La fée bleue 04/01/2005 19:10

Vous vous êtes peut-être promenés à Beaubourg, à côté du centre Pompidou? Aux abords donc on est souvent accosté par des jeunes pour diverses associations, le plus souvent on baisse la tête, on ignore, on n'entend pas. Moi je suis étudiante et je ne travaille pas (fac+prépa je'ai pas trop le temps)donc je ne roule pas sur l'or... je suis étudiante quoi! Mdr Enfin tout ça pour dire qu'avec mon été à bosser et 60 euros par mois, un jour je me suis quand même arrétée. Et j'ai pris la peine de remplir un papier pour donner 7 euros par mois à l'association Care (oui, celle dont la directrice a été tuée en Irak...) Ce n'est pas grand chose je l'avoue, mais c'est déjà un peu... Et avec pleins de petits riens on arrive vite à un grand beaucoup (je devrais me recycler dans le cathéchisme)...
Bref agir ce n'est pas forcément aller dans les pays pauvres ou s'engager dans un combat qui semble (pour le moment) perdu d'avance, ça peut aussi être le don dune dose (même minime) d'espoir et de quelques repas...