Les prénoms ridicules

Publié le par Matthieu C.

 

Joyeusement installé au volant de ma voiture, j’écoutais ce matin une émission stupide sur Europe 1 animée par Laurent Cabrol (oui, le gars qui fait la météo, le télé-achat, c’est limite s’il anime pas les noces, baptêmes, enterrements pour 100 € et un repas froid). Donc, le thème de cette émission (tous les dimanche apparemment), c’est l’origine des noms de famille. Et aujourd’hui, exceptionnellement, ils (Cabrol et son invité) nous ont parlé des prénoms.

 

Alors, les prénoms les plus portés en France (de mémoire) : Nathalie, Françoise, Monique, Michel.

Les autres prénoms on s’en fout un peu, parce que ce qui m’a marqué, c’est surtout 2 prénoms féminins qui arrivent, et qui seront bientôt à la mode (d’après le spécialiste de Cabrol, informations elles-mêmes tirées d’un livre) :

- Bertille

- Enola

Bon, alors Bertille, c’est essentiellement ridicule comme prénom. Je souhaite bonne chance à la petite Bertille, qui devra, un jour, chercher du travail.

- Allo, bonjour, je cherche un emploi, et je serai intéressé par votre entreprise.

- Oui, je vais vous envoyer un formulaire de demande de candidature, auquel il faudra joindre un CV, une lettre de motivation, et une photo. Vous me donnez vos coordonnées ?

- Oui, je m’appelle Bertille…

- Ok, on vous rappellera.

- Mais vous avez pas mes coordonnées !

- tuuuut, tuuuut, tuuuuut

Non mais c’est vrai, Bertille Dupond, chargée de clientèle, ça fait vraiment con.

Par contre, appeler sa fille Enola ! En plus, au début, j’ai compris EBOLA ! Je me suis dit : bon, normal, un prénom de merde… y’a un rapport quoi ! Mais non, Enola, comme l’avion qui a largué la première bombe atomique ! Bon, ok, au départ, c’était un prénom. Mais enfin, quand même, après la bombe atomique, on aurait pu supposer que personne n’allait reprendre ce prénom. Et ben si !

 

Sinon, après cette émission hautement intellectuelle, j’ai écouté le jeu des mille euros sur France Inter. Alors aujourd’hui, c’étaient des candidats de Besançon. Y’en avais un qui se prénommait Augustin. Normal pour un type de 73 ans me direz-vous ! Sauf que ce Augustin là était en troisième, il devait donc avoir approximativement 15 ans. Il était avec une espèce de fille dont la culture était aussi étendue qu’un lac au Sahel. La question à 500 € était :

- Quel inventeur, philosophe, homme d’état a participé à la rédaction de l’acte d’indépendance de l’Amérique ? Il a inventé, entre autres, le paratonnerre. Alors, comment s’appelait-il ?

- …

- Son prénom c’est celui qu’on donne au dernier de la famille

Alors le type qui a inventé le paratonnerre et qui s’appelait Benjamin, c’était vraiment facile,  donc la fille a tout de suite trouvé, et elle s’est donc écriée :

- Frankenstein.

Donc, cette fille et Augustin sont repartis chacun avec un poste de radio, cadeau des perdants.

 

Ah oui, un dernier truc sur les prénoms :

Des gens ont eu des jumeaux, ils les ont appelé Bâbord et Tribord.

Ca m’a donné une idée : Si un jour moi aussi j’ai des jumeaux, je les appellerai Voile et Vapeur. Ben oui, parce que quand même, y’a pas de raison, et ce sera beaucoup plus justifié que Bâbord et Tribord non ?

 

Matthieu

Publié dans critiquons

Commenter cet article

bertille 05/06/2006 11:07

je sais pas comment vous vous prénomer mais moi je m'appelle bertille et jai un boulot dnc arretez votre idiosie  merci

Matthieu C. 05/06/2006 12:43

Bonjour Bertille !!!Tu te fais vraiment appeler par ton prénom au boulot ?