L'élection, la pétasse et la morte

Publié le par Matthieu C.

Vous ne vous êtes jamais demandé ce que vous voudriez comme épitaphe? Ce qui serait marqué dans le journal en guise de nécrologie?

Plutôt que de "gâcher une nécrologie pour dire qu’elle était super", un américain du Wisconsin a préféré écrire (dépêche d’agence de ce jour), à propos de sa femme, qu’ "elle voyait John Kerry comme le candidat qui protégerait le mieux ce en quoi elle croyait [...] Jane s'est battue pour vivre assez longtemps pour pouvoir voter en novembre. Afin d'honorer sa mémoire, faites tout ce que vous pouvez pour que John Kerry soit élu."

Ils sont quand même sympa en Amérique: d’un côté vous avez une morte qui appelle à voter Kerry pour honorer sa mémoire, d’un autre côté, vous avez une demi-mondaine (c’est le nom correct pour dire "pute") qui appelle à voter Bush.

La demi-mondaine en question, c’est Britney Spears. Oui, elle est très conservatrice. Bon, on dirait pas à la voir, mais elle est très à droite, et très chrétienne (mais chrétienne comme Bush, c’est à dire chrétienne sectaire membre d’une église évangélique).

Britney Spears, c’est quand même une fille qui a déclaré qu’elle ne coucherait pas avant le mariage (selon la volonté de dieu), mais qui, dans ses clips, est maquillée comme une voiture volée, porte des vêtements visiblement beaucoup trop petits pour elle, et de laquelle les anciens boy-friends disent qu’elle est plus chaude que Valérie (1) , une copine de ma sœur (et pourtant, Valérie, elle est chaude comme fille !).

Britney Spears, qui a des convictions religieuses (certainement depuis qu’on lui a dit que dans la Bible, il est écrit qu' "au commencement, la terre était informe et vide", elle y a vu une certaine analogie avec son cerveau, alors, forcément, elle s’est sentie attirée), s’est pourtant vu refusé un gala de soutien au profit de Bush. Les conseillers de Bush ont en effet pensé qu’elle risquait de choquer l’électorat le plus conservateur de Bush (ceux-là, ils sont vraiment conservateurs, parce que déjà que l’électorat traditionnel de Bush n’est pas vraiment progressiste, mais les plus conservateurs, ça doit être terrible leurs réunions, ça doit ressembler à une après-midi avec Bernadette Chirac et Philippe de Villiers réunis).

Tout ça pour dire que pour une élection, je croyais qu’il fallait un minimum de sérieux, pas faire voter une morte, (sauf dans le Vème arrondissement de Paris, où les morts votent pour les Tibéri) alors que la morte en question (cette chère Jane) ne profitera pas de la politique de Kerry, si d’aventure ce type charismatique comme une pomme verte est élu.

Cette nécrologie est un truc anecdotique dans l’élection présidentielle américaine, mais c’est quand même assez hallucinant. Dans le côté du tout est n’importe quoi, on commence à toucher le fond. Et j’ai peur qu’on trouve des trucs pour descendre encore.

Matthieu

(1) Le prénom d’origine a été changé pour ne pas que l’intéressée se reconnaisse.

Publié dans critiquons

Commenter cet article