Les dessous de Roger (39)

Publié le par Matthieu C.

Bonjour les amis ! Vous allez bien aujourd’hui ? Moi oui, même si c’est les vacances pour le gosse et qu’il est à la maison à rien branler de la journée, qu’il est que à jouer à la playstation que on y a acheté avec l’autre salope et tout et tout. Mais bon les amis, je préfère quand même ça que qu’il aille traîner avec des nègres ou des bougnoules dehors, vous êtes pas d’accord les amis ? Parce que ça, y’a rien de pire pour un père. Sauf un fils drogué ou PD. Mais comme ça se soigne tout ça maintenant, y’a que l’arabisme et le négrisme que ça se soigne pas.

 

Samedi soir, avec la grosse, on a été chez Jean-Jean et Josy encore. On avait fait un barbecue, mais y’avait aussi le frère à Josy, et il est con ce type. Vous le croirez pas si vous le voyez tellement il est con ce type… C’était un peu à chier comme ambiance. Il a foutu sa main au cul à Geneviève, et ça l’a pas fait rire. Mais c’était pas grave parce que il était bourré, mais c’est très con de faire ça quand même, vous êtes pas d’accord les amis ? Alors elle a un peu fait la gueule après, et du coup, en rentrant, elle a pas voulu me faire une pipe. J’y ai dit : « mais putain c’est pas moi qui t’as foutu la main au cul. Moi je ferais pas ça devant tout le monde, moi je t’aime (oui, les grosses, c’est comme les autres, elles adorent quand on leur dit je t’aime). Tu vois, je suis là moi… Bon, tu me la suce ? »

Mais elle voulait toujours pas. C’est têtu une femme les amis, vous pouvez pas savoir. Enfin si, vous pouvez savoir, parce qu’on est pas des pédés ici hein !

 

Pour le divorce, j’ai été chez l’avocate, et en fait, on sera divorcé en septembre. Mais j’ai encore dus dire un truc qui collait pas à maître Judith Goldenstein. Parce que à un moment, elle m’a dit :

« J’en ai défendu des cons, mais des comme vous, jamais ». (je sais pas comment je dois le prendre ça, mais à mon avis, c’est plutôt sympa). Je comprends pas. J’y avais juste dit :

« Faudra faire attention avec le juge et tout, hein maître, parce que la Sylvette, je la connais, c’est une salope, elle voudra tout le fric pour elle, même le fric que j’ai pas. C’est une vraie juive mon ex femme ».

Elle avait peut-être ses ragnagna l’avocate…

 

Sinon, j’ai un copain à l’usine qui m’en a raconté une bonne :

- Quelle est la différence entre une femme qui habite à Neuilly et une femme qui habite dans le 93 ?
- La femme qui habite Neuilly se fait bronzer par des ultra violets, la femme qui habite dans le 93 elle se fait violer par des ultras bronzés.
Il est con ce Michel !

 

Allez, à la semaine prochaine les amis

 

Roger

Publié dans Les dessous de Roger

Commenter cet article

Roger 18/07/2005 06:47

Ah bah non, elle est pas parti avec un nègre ma Sylvette...
Et je susi pas aus RMI comme ces fégnasse de mauvais français, je bosse moi madame, je crois en l'avenir de la France moi madame, et quand je vois toutes ces centaines de milliers d'immigrés, j'ai mal à la France moi madame

VALOU 18/07/2005 01:01

Roger je viens juste de lire les ecrits d'un soulard vulgaire et bedonnant qui se crois intelligent alors que tte sa vie ça n'a tjours eté q'un minable smicar.
Homophobe raciste obesédé et surtout trés con je plein l'education que tudonne a ton fils et je suis heureuse d'apprendre que votre 'salope" de femme a eu l'intelligence de se tirer aprés une vie passé avec un personnage aussi outrancier. Raciste et surtt egocentrique je plein aussi genevieve qui doit etre aussi conne pour coucher avec un degenerer comme toi.Tte ce que j'espere c'est que Sylvette est partit avec un noir ou un maghrébien afin de combler le manque ressentit tte sa vie c'est a dire coucher avec un homme qui en a une grosse
bye dechets de la société
ps:le rmi arrive bientot tu pourras aller le depenser au bistrot pffff

Epictete 17/07/2005 21:48

Génial!!! T'es fou! C'est génial!

Roger 10/07/2005 00:02

Ben ça a quoi a voir avec moi la vie est un long fleuve tranquille ?

nini 09/07/2005 22:43

mais si la viande dans le torchon, c'est une réplique de la vie est un long fleuve tranquille (la mère groseille).