La bourse ou la vie ?

Publié le par Matthieu C.

Et ben voilà, ça a pété… Ils voulaient un feu d’artifice, faire la fête et tout ? Ben ils ont déjà eu les pétards hier matin. Et oui, les attentats dans le métro londonien… Ben comme ça, on n’en aura pas beaucoup parlé de la défaite de Paris à l’organisation des jeux olympiques…

 

Peut-être que les malades qui avaient prétendu que les attentats contre le Wold Trade Center étaient le fait des américains vont nous dire que ces attentats ont en fait été perpétrés par Tony Blair lui-même, pour ne pas humilier son voisin français. Ou même par Chirac tiens. On le voit bien avec sa petite valise remplie d’explosifs…

 

Ca aide à relativiser quand même. Finalement, Paris n'a pas eu les jeux, mais on s'en fout un peu. Delanoë, Lamour, Chirac vont arrêter de nous prendre la grappe avec le non fair play des britanniques.

 

Ici Londres… Franchement, c’est mieux que le tsunami ces attentats. C’est vrai, le tsunami, y’avait des dizaines de milliers de morts, un chiffre qu'on n’arrive même pas à se représenter, avec des pertes incalculables et tout et tout. Là, c’est beaucoup mieux, c’est humain au moins comme truc, un peu comme une épicerie de quartier face à un supermarché. On se sont tout de suite plus proche du sort de l’épicier que celui du propriétaire du supermarché. Alors on va avoir droit à une chanson d’Elton John (qui va peut-être faire une reprise de Candle in the Wind en l’honneur des victimes), de Pascal Obispo, une minute de silence pour des gens qui s’en foutent, parce que maintenant, la minute de silence…

 

Bon, ça aurait pu être pire quand même. Ben si, ça aurait pu avoir lieu chez nous, à Paris, en France. Quelle horreur ! Vous imaginez ? Des morts français avec des secouristes exténués français et des médecins français… Un truc pour Paris Match ça ! Heureusement, c’est arrivé en Angleterre.

Je ne sais pas si vous avez fait gaffe après le 11 septembre, lorsque les télés (ou les radios) nous informaient d’un attentat suicide. Et ben les présentateurs nous annonçaient tout de suite après que c’était à Jérusalem… Et on les entendait presque pousser un soupir de soulagement. Oui, Jerusalem c’est loin, et puis, y’a tout le temps des attentats alors, un de plus ou un de moins…

Des attentats justement, c’est un peu ce qui se passe assez souvent en Israël. Et qu’est-ce qu’on propose à cet état frappé par le terrorisme ? Ben on lui donne des conseils sur la manière de laisser des territoires aux palestiniens…

 

Pour en revenir à Londres, le premier bilan, atroce, fait état de baisse de 3,5 % du Cac40… et du fait que les titres des grandes compagnies d’assurance européennes sont en chute libre… Trader, c’est quand même un boulot de connard sans cœur. Je sais pas moi, je dois pas être vraiment adapté à cette société ou un truc dans le genre.

Des attentats à Londres à 10h36, et, évidemment, une déclaration de Sarkozy à 12h26. Il a déclaré sortir d’une réunion sur les attentats avec Villepin, et qu’il allait " décider d’un certain nombre de mesures extrêmement précises ". Connard…
Tiens, il a pas été trader Sarkozy dans une vie antérieure ? 30 morts au moins, au moins 300 blessés, et toujours de la politique d’annonces…

 

Sinon, nouvelle de dernière minute : le concours « Miss Métro de Londres 2005 » sera sponsorisé par Charal.

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

papadoc 12/07/2005 11:54

métro et charal,j'adore.Je découvre ton blog,quel bonheur,je me bidonne.

Stéphane 10/07/2005 22:27

Saignant...

Sénio 09/07/2005 15:58

"ça m'en touche une sans faire bouger l'autre comme dirait Chirac."

c'est une expression pur terroir ? j'connaissais pas.

chadokai 09/07/2005 14:59

Tout ca me rapelle une bonne blague tiens!!

Les "yes men", un p'tit groupe qui agace l'omc..(faites un tour sur gatt.org, puis sur wto.org...et jouez au jeu des 7 différences..) s'était, une fois n'est pas coutume, fait passer pour les représentants d'une grande firme chinoise dont l'explosion d'une usine par un manque de mesure de sécurité avait provoqué la mort de tout pleins de chinois.. Bien sûr, en réalité, cette firme n'en avait rien à foutre, mais les "yes men" ont annoncé en son nom qu'elle était sur le point d'accorder un dédommagement aux familles des victimes..


Résultats: l'action perd une dizaine de points (c'est que ca en faisait des chinois à payer), les dirigeants sont importunés (les pauvres) et................. les familles n'ont toujours rien obtenu..

hi hi, ils sont drôles les yes men..

abadidon 09/07/2005 10:01

Et quand le journal "La tribune" titre "les bourses secouées par les attentants", d'après vous c'est volontaire cette blague en-dessous la ceinture. De la part de "la tribune", ça m'étonnerait...