Wind of Change

Publié le par Matthieu C.

Des fois, ça me fait vraiment chier de pas comprendre l’anglais. Je me dis que si j’avais été un peu moins passif en cours d’anglais (oh oui, une grosse passive !), je comprendrais maintenant des tas de superbes chansons. Par exemple Wind of Change, de Scorpions. Alors je me console en demandant à google de me traduire la page qui contient les paroles… Et je me rends compte que c’est peut-être mieux de pas comprendre, parce que cette chanson, que google a eu la gentillesse de me traduire, et ben je comprends pas grand-chose.

 

Je suis le Moskva
Enchanté, je suis le Matthieu


Vers le bas au parc de Gorki
Écouter le vent du changement
Une nuit d'été d'août
Soldats passant près
Écouter le vent du changement

Soldats passant près, écouter le vent du changement… Ces tournures de phrase, ça me dit quelque chose… Ah, je sais ! Obispo ! Ce texte a sûrement été écrit par Obispo !

Le monde se ferme dedans
Vous a fait pensent jamais

Non, vous a fait pensent jamais.


Que nous pourrions être si étroit, comme des frères

Et ben, ils y vont fort (c’est le cas de le dire). Nous pourrions être si étroit… Ca sombre dans le porno ce truc…


Le futur dans le ciel
Je puis le sentir partout

Ben voilà, quand je vous le disais… Tu la sens bien, oh oui, tu la sens bien ? semble nous dire cette chanson.


Soufflement avec le vent du changement
C’est bien, parce que ça veut rien dire, mais ça rime… Ah, ce Obispo quand même…

Portez-moi à la magie du moment
Une nuit de gloire
Là où les enfants du rêve de demain loin

Ah, c’est un jeu en fait… Faut remettre les mots dans l’ordre :
Les enfants rêve de demain. Où ? Là ; loin.
Vous voyez, quand on fait un petit effort, la poésie, ça a tout de suite de la gueule.

Le vent du changement
Coups directement dans le visage du temps
Comme un stormwind qui sonnera la cloche de liberté

Et il n’y a que celui qui n’a jamais entendu un stormwind sonner la cloche de la liberté qui ne peut pas comprendre ces paroles sublimes.



Oui, et ben je comprends pas pourquoi on en fait tout un plat de cette chanson, parce que c’est vrai que quand on l’écoute, elle est sublime, mais quand on fait l’effort intellectuel de se pencher sur les paroles, on se rend compte que ce n’est… que du vent.

 

Matthieu

 

Et un petit lien excellent : un oiseau chante Still loving you. C’est ici.

Publié dans critiquons

Commenter cet article

nolwenn 13/01/2009 08:04

jdoi chercher une interpétation de la chanson et sur google je suis tombée sur ta page... merci pour ce que tu as écris ca m'aide beaucoup... xD

manu 09/12/2006 15:32

pr info cette chanson a été ecrite par klause meine chanteur de scorpion a l occasion du moscow music and peace festival ki a regroupé plusieur groupe de rock en 1989
cette chanson é un symbole de liberté car ca a été le 1ier evenemen  de ce genre cré en russie apré la chute du bloc communiste c cet evenemen ki a inspiré la chanson a klause meine
ca te permetra de mieu comprendre la signification d parole é prkoi il parle du vent du changemen

Loulou 01/12/2006 00:05

Eh bien merci pour cette traduction ! (il ne me manquait que cela )
Les textes et la musique dans les mains je peux continuer à jouer cette chanson ...

Matthieu C. 01/12/2006 10:34

Pas de problème, j'adore rendre service !

Clem 31/10/2006 16:03

hey hey !
Bon c'est pas "je suis le Moskva" du verbe "être" mais du verbe "suivre"... et vui "to follow"...
M'enfin faut pas demander ce genre de chansons à google...

Matthieu C. 01/11/2006 13:25

Euh... C'était un peu le but de demander à Google... Enfin bon...

Emilie 14/10/2006 10:52

moi en cherchant la traduction je suis tombée sur ton blog et c'est clair que les paroles sont un peu bcp bizar
 
lol