Les dessous de Roger (42)

Publié le par Matthieu C.

Bonjour les amis vous allez bien ? Moi à peu près, c’est les vacances et tout, mais je pars pas cette année. Ben ouai les amis, j’ai encore la barraque à payer, et vous savez que la salope c’est barrée alors c’est dur pour moi… Heureusement que Geneviève est là pour le moment, sinon je me ferais chier quand même. Bon, elle est pas terrible, mais pour le moment ça me va quoi.

 

De toutes façons, comme je vous ai déjà dit, dés que j’en trouve une mieux, je laisse Geneviève.

Mais elle est sympa quand même.

La semaine dernière, on a été au resto et tout. Je voulais un truc bien, mais comme j’ai pas trop d’argent, je peux pas payer. Vous comprenez ça les amis ?

Donc je lui ai dit qu’on allait manger une pizza, et elle était contente et tout, c’est vrai, c’est bien de sortir. Et quand on est arrivé devant la pizzeria, elle était fermée (je le savais, je passe tous les jours devant, et ils sont en vacances). Alors je lui dis :

- « on pourrait toujours aller au Campanile, mais c’est plus loin »

Elle était d’accord et tout.

On a bien bouffé quand même. Surtout moi, parce que Geneviève elle a fait comme j’y ai dit, elle a fait attention. Ben ouai, à cause de son poid quoi.

Au moment de payer, j’y ai dit que j’avais pas trop d’argent et tout, et que ce serait super si elle payait. Elle m’a dit que y’avait pas de problème, qu’elle fait ça pour moi sans problème et tout. Ca c’est une femme sympa les amis. Grosse, mais sympa.

Au moment de payer, j’y ai dit de me filer sa carte bleue et le numéro, parce que si c’est elle qui paye, ça fait con pour le garçon. Vous comprenez ce que je veux dire, hein les amis ? Parce que je veux pas passer pour un con devant le garçon… Je sais vivre moi.

 

A l’usine, je pense que les filles vont faire grève. Ouai, c’est pas rigolo, elles travaillent dans le froid et tout, et le patron veut pas payer des vestes ou des chaussures. Il fait tout le temps 7° là où elles emballent (et elles emballent bien, ça c’est des vrais femmes !) et elles doivent travailler vite. Moi si y’a grève, je soutiens les filles mais je vais travailler. J’ai besoin d’argent, je suis pas un fonctionnaire hein. Alors je leur ai dit, faudra me laisser  passer hein les fégnasses ! Mais elles ont pas trop rigolé. Elles sont vraiment susseptibles ces bonne femmes. Heureusement que y’a les autres avec qu’on rigole bien.

 

Allez, une blague de Michel de l’usine pour terminer :

c'est un mec qui pue horriblement de la bouche, alors son docteur lui prescrit de se brosser les dents en ajoutant une goutte d'essence de pin concentrée.
Le soir , il a rendez-vous avec une superbe blonde sexy, avec une opulente poitrine, alors il se doit d'assurer et d'éviter de puer de la bouche. Il décide donc de vider d'un coup le contenu de son tube d'essence de pin...
La fille arrive, ils discutent et il a l'impression que ça va marcher, malheureusement la fille semble gênée et elle dit : "c'est bizarre, ça sent drôle, comme si quelqu'un avait chié derrière un sapin."

 

A la prochaine les amis !

 

Roger

Publié dans Les dessous de Roger

Commenter cet article

Sénio 03/08/2005 21:47

Bein celle-là (de blagounette) elle me fait marrer !! :D
et je ne l'avais jamais lue, moi.

Ma mère disait tjrs 'le provisoire dure longtemps' alors bon, si ça s'trouve, Geneviève et toi ... :p

Roger 03/08/2005 21:04

Eric, faudrez savoir hein.
Yaelz, t'es peut être pas bien de chez nous mais t'es sympa

yaelz 03/08/2005 21:01

he he...la blague c'est du recycle, Roger!
Mais elle est encore marrante.

On suit nous, hein. Pas les ecrits de Matthieu, certes, mais les tiens, Roger- toujours.

Eric Le Vert 03/08/2005 19:56

Râle pas mon Roro , tu sais bien qu'on t'aime !!
Alors reste encore un peu :-))

Roger 03/08/2005 19:51

Eric, ben ouai, mais je lis pas ce que matthieu il écrit. Et puis moi ce que j'écris c'est vrai. Et si vous êtes pas contents, je vais arrêter d'écrire moi hein