Etre le meilleur...

Publié le par Matthieu C.

Les championnats du monde d’athlétisme à Helsinki ont été une nouvelle fois le théâtre de drames, de défaites, mais aussi de joies et de victoires… On a ainsi pu voir l’homme le plus « vite » du monde, l’homme le plus « loin » du monde (oui, parce que curieusement, « vite » et « loin » sont devenus des adjectifs qualificatifs), bref, les meilleurs. Mais ces hommes sont-ils vraiment les meilleurs ?

 

Prenons le 100 mètres hommes valides : il s’agit, pour un être humain de sexe masculin, de courir la distance de 100 mètres, en partant arrêté et accroupi les doigts derrière une ligne, appelée ligne de départ, et située à exactement 100 mètres d’une autre ligne appelée ligne d’arrivée. Pour ce faire, l’homme doit être habillé et porter deux dossards. Il aura les pieds dans des starting blocs, et sa course se déroule dans un stade pleins avec des gens qui hurlent. C'est-à-dire des conditions assez particulières. De plus, la course aura lieu non pas lorsque les participants seront au mieux, mais lorsque les organisateurs l’auront décidé. C'est-à-dire qu’en fait, on peut voir le vainqueur du 100 mètres hommes valides et habillés avec départ arrêté dans un stade bondé avec départ donné aléatoirement par un être humain et non pas l’homme le plus rapide du monde. En effet, à la même heure, quelque part ailleurs, un autre homme a couru le 100 mètres plus rapidement (si si, c’est possible : par exemple, un athlète qui n’a pas été qualifié aux championnats du monde pour une raison quelconque et qui s’entraîne, et qui court 112 mètres, ses 100 derniers mètres seront peut-être plus rapides que ceux de l’homme le plus vite du monde).

 

A la limite, le nain hydrocéphale qui court le 100 mètre avec un bonnet rouge et un survêtement vert en 23 secondes 94 est aussi l’homme le plus rapide du monde : il est l’être humain de sexe masculin nain et hydrocéphale qui court avec un bonnet rouge et un survêtement vert le plus vite le 100 mètres.

 

Et puis, l'homme le plus rapide du monde... Pourquoi devrais-je croire ça ? Qu'est-ce qui me prouve que mon voisin, Jacques Hasenfratz, ne court pas le 100 mètres en moins de 9,76 secondes ? Comment est-ce que je peux être sûr de ça ? Bon, je veux bien que mon voisin ne soit pas particulièrement entraîné à courir le 100 mètres, mais dans d'autres conditions que celles fixées arbitrairement par le règlement (le stade, le revêtement, la ligne de départ, les starting-bloc et le temps de réaction), pourquoi ne serait-il pas le plus rapide ? Pourquoi ce brave monsieur Hasenfratz ne pourrait-il pas courrir plus vite que Asafa Powell ?

En fait, la question est surtout: qu'est-ce que le meilleur ? Qu'est-ce qui me permet de dire que tel homme est le meilleur du monde dans tel ou tel domaine ?

 C'est pareil dans tous les domaines: qu'est-ce qui me permet de dire que Bernard Werber écrit les livres les plus cons du monde ? Il faudrait que je lise tous les livres du monde pour pouvoir juger. De même que pour pouvoir savoir qui est l'homme le plus rapide du monde, il faudrait tester TOUS les hommes du monde sur 100 mètres avec les mêmes conditions pour tous... 

 

Tout ça pour dire quoi ? Que le meilleur, finalement,  n'existe pas.

 

Matthieu

 

Publié dans critiquons

Commenter cet article

sherryl 17/04/2006 01:35

L`homme noir est different de l homme blanc en matiere de course a pied cat peut importe le continent sur lequel le noir a grandi ils y aura 3/5 qui auront  couru en dessous des 10 secondes  ce qui n' est pas encore le cas du blanc et meme si un jour cela devait arriver de voir un blanc en dessous des 10 sec il sera le 1er sur 1 milliards de blancs alors pourquoi certains s' ecriront ils qu' ils sont superieurs ??/ a chaque race son domaine

Matthieu C. 17/04/2006 09:55

Tu es ridicule ma chérie !Tout d'abord, il n'y a pas de race blanche, ou noire. Il n'y a qu'une race: la race humaine. Ensuite, ton argument qui n'est est pas un ne veut rien dire. Que cherches-tu à exprimer exactement ?

matthieu 08/10/2005 15:18

mekdamshat@yahoo.fr > Ben justement, qu'est-ce qu'on en sait ? Qu'est-ce qui te prouve qu'un mec qui n'a pas suivi d'entraînement particulier ne peut pas courir aussi vite que Powell ?

mekdamshat@yahoo.fr 08/10/2005 15:06

je suis plutot d'accord avec toi quand tu dis le meilleur n'existe pas.
Mais quand tu parle de "mr.Jacques Hasenfratz", pour moi ca sous-entend que tout homme valide qui suit les memes entrainements qasafa powell, peut courir aussi vite que lui. Et là je suis pas du tout d'accord avec toi. Combien de sprinteur valide de race blanc mesurent plus grand que maurice greene?Est ce qu'il en a eu autant qui sont devenu des champions du sprint mondial comme lui? Donc tous le monde ne peut pas courir aussi vite que powell.

Salomé 21/08/2005 17:12

"Et même, si ce n'est pas le cas, pourquoi mon voisin ne serait-il pas plus rapide pour courrir les 100 m de la longueur de la rue qu'un type dans un stade ? qu'est-ce qui me prouve le contraire de manière absolue ?"
Là, c'est de la philo :
La question que tu te poses, c'est : qu'est-ce que la preuve ?...
La preuve ça n'existe pas, on ne peut jamais avoir la preuve absolue de quoi que ce soit. Une preuve est toujours relative comme l'explique Bee human. Même une "preuve scientifique" n'est valable que dans le contexte général de la science à un moment donné... Pour reprendre l'exemple d'Einstein et de la théorie de la relativité générale, on a dit que cette théorie était validée (prouvée) parce qu'elle avait prédit des observations qu'on a faites largement plus tard. C'est vrai. Mais cette théorie a encore des lacunes, notamment elle ne permet pas de concilier les observations du monde macroscopique et du monde microscopique. Elle sera donc remise en question quand quelqu'un élaborera une théorie qui permette ça et qui soit à son tour validée par des observations postérieures, jusqu'à ce que cette future théorie soit à nouveau remise en question et ainsi de suite...
Qu'est ce qui me prouve que mon corps existe ? Parce que je le sens ? (pas de mauvais jeu de mot, je suis propre :-) ) Parce que je le vois ? Ce n'est pas une preuve, mes sens me trompent suffisamment souvent pour que ce ne soit pas une preuve. (Quand je rêve, je "vois" des choses qui n'existent pas et quand je ne rêve pas, il m'arrive de ne pas voir pas les choses telles qu'elles sont : illusions d'optique...)
Donc la preuve absolue, ça n'existe pas. C'est intéressant de savoir ça. Parce qu'en même temps, on se rend compte que le fait de ne jamais avoir la preuve absolue de quoi que ce soit, ne nous empêche pas de vivre, de penser, de créer. On peut se contenter d'approximations, mais l'idéal, c'est d'obtenir des approximations de plus en plus précises parce que c'est cela qui nous permet d'améliorer les choses. La recherche de l'amélioration est une des caractéristiques de l'être humain...

nonore 21/08/2005 15:25

slt mon bebe j adore ton commentaire il est trop genial bon je te continuer a en ecrire le prochain parle des femmes bon je te laisse sur la pointe de mon claviers bn ok a +++++++++ .