Le courage d'être soi

Publié le par Matthieu C.

Aujourd’hui, une pensée particulière pour un homme qui ne va pas fort du tout (et quand je dis pas fort du tout, c’est un euphémisme) et qui doit passer 3 mois (moins 6 semaines couvertes par la préventive) en prison pour avoir eu le courage d’être lui-même face à un individu 2 fois plus grand et deux fois plus gros que lui. Lui-même, c'est-à-dire con.

Le problème n’est pas de savoir si ce qu’il a fait est répréhensible. Le problème est de savoir si ce qu’il a fait mérite 6 mois de prison dont 3 fermes.

 

L’histoire : Le 9 juillet, Christophe Badouard, électricien au chômage de 26 ans, veut aller faire des courses. Il prend donc sa voiture et, en se dirigeant vers le supermarché, il traverse un petit village : Meulan (dans les Yvelines). Là, il roule un peu vite et frôle deux cyclistes. Arrivé au feu rouge, il s’arrête, et le cycliste homme arrive à sa hauteur et tape à la vitre pour avoir des explications. Le couple de cyclistes étant le couple Douillet (oui, David Douillet, le gros qui dit qu’il faut donner des sous aux Chirac), on peut imaginer la peur de notre électricien. Pas du tout : la vitre baissée, il attrape David Douillet (alors qu’il y a une différence de gabarit nous dit Libération) et lui hurle, avant de redémarrer :

« Je vais vous buter, je vais vous fendre le crâne, t'as l'air d'un con sur ton vélo. » On imagine bien ce type à la Michel Blanc, un peu pathétique mais quand même drôle, en train de prendre Douillet par le col et de lui dire « je vais vous buter ».

David Douillet, qui a l’air de prendre la menace très au sérieux, relève le numéro d’immatriculation et téléphone à la police. Laquelle met un quart d’heure pour intervenir, prend le dangereux individu en chasse (celui-ci n’obtempère d’ailleurs pas, il déclare à l’audience que la musique l’a empêchée d’entendre) et l’arrête.

 

Christophe Badouard est paranoïaque. Pas comme dans les blagues, non, un vrai, un qu’il faut soigner. Mais évidemment, dans une société où le droit est quasiment directement tiré des préceptes bibliques (l’homme est toujours libre de choisir le bien ou le mal etc…), cet homme ira en taule. Alors qu’il aurait besoin d’être soigné. La prochaine étape, sur le chemin de la rédemption par la prison, ce sera l’envoi des cancéreux et des sidaïques en taule.

Prenons un gars qui a fumé 3 paquets de gitanes maïs par jour pendant 30 ans (oui, il a commencé à 20 ans, en sachant combien les gitanes maïs attirent les filles). Ce gars est atteint d’un cancer des poumons (oui, bizarrement). Ce gars a eu un comportement qui a favorisé l’apparition de cette maladie. Alors que notre électricien n’a rien fait qui a favorisé sa maladie.

 

Et de la même façon qu’il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade, il vaut mieux s’appeler David Douillet et faire du vélo que Christophe Badouard et être paranoïaque. En plus, un quart d’heures pour des insultes… Y’a pas à dire, y’a une justice en France…

 

Une putain de justice…

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

taxi 06/09/2005 18:43

ça y est j'ai trouvé mais je me rends compte que je n'ai rien à dire !!c'est con non?

taxi 06/09/2005 18:41

comment faire pour intervenir sur ce blog

invisibl 04/09/2005 20:39

mouai....lol...le pénal c'est pour les crimes et délits, ca fait mieux comme ca...;)

Salomé 04/09/2005 11:38

Pas de quoi, Invisibl, merci à toi... C'est exactement ce que je voulais dire. En justice pénale, on fait un procès à quelqu'un pour déterminer s'il est coupable ou innocent. (Tu arrives à exprimer ça en trois lignes alors qu'il me faut une page. Flûte,alors ! :-) ) Au civil, c'est pour trancher un litige entre particuliers. Je me trompe ?

invisibl 04/09/2005 10:09

mathieu, je crois plutot que l'on fait un procès non parce que l'on pense l'accusé coupable, mais pour établir la vérité sur son compte parce qu'il existe des doutes à éclaircir, sur les liens entre l'accusé et l'affaire.