Lettre ouverte au directeur des programmes de France Info

Publié le par Matthieu C.

Cher monsieur le directeur des programmes de France Info ;

 

Pendant tout l’été, à 6h58, nous avions droit à une chronique qui valait ce qu’elle valait, mais qui avait au moins le mérite de faire sourire. « Tiens, vous faites du camping » était le titre emblématique de cette douce rubrique, qui nous faisait vivre au rythme de divers lieux de camping. Nous avons ainsi pu découvrir un camping nudiste au fin fond de l’Ardèche (et en entendant cette chronique, on ne pouvait s’empêcher de penser à la tenue de la journaliste), la conception du fils de Jocelyne et Bernard (les prénoms ne sont peut-être pas exacts) dans un camping du Var (qui se trouve en fait dans l’Hérault), la tristesse de Claudette quand elle doit quitter son emplacement dans un camping près de Saint Tropez (dans lequel elle vient s’installer au même emplacement depuis 30 ans) pour retrouver le Nord, un camping dans lequel un animateur faisait chanter des titres phares de différentes comédies musicales à des campeurs,  bref, un rubrique intellectuelle.

 

Et ce matin, en écoutant France-Info, le choc. Isabelle Labeyrie a disparu ; oui, « disparu, elle a disparu » (comme le chantait si bien Jean-Pierre Mader dans les années 80). A la place, « on y travaille, ça se visite » (et rien que le titre laisse présager une chronique aussi intéressante qu’un prélèvement sanguin); le chroniqueur (Sébastien Baer) nous racontait la visite d’une fabrique de poupée, dans je ne sais plus quel coin de la France ; Et il nous parle d’un brave homme qui fondait du plastique depuis 37 ans, et surtout d’une femme qui mettait des yeux dans des orbites de poupées et qui en cousait les cheveux (des cheveux de toutes les couleurs, qu’elle nous a détaillée bien sûr) depuis 41 ans. Et là je dis STOP !

 

Un truc aussi déprimant ne devrait pas avoir droit de cité si tôt le matin… 41 ans à mettre des yeux en plastique dans des orbites en plastique… Pour me remettre de cette rubrique qui a provoqué une dépression passagère, j’ai été obligé (et croyez-moi que le terme n’est pas usurpé) d’écouter (oui, je vous met la liste pour que vous vous rendiez compte du préjudice) :

- Joëlle Ursule : White and Black blues.
- Gérard Blanchard : Rockamadour
- Patrick Coutin : J’aime regarder les filles (qui marchent sur la plage, la poitrine gonflée par le désir de vivre).

Ces trois chansons dès le lundi matin ! Vous rendez-vous compte qu’il ne me restera, ensuite, pour taper plus haut, que Didier Barbelivien ? Et comme dit le proverbe : « N’écoute pas Didier Barbelivien le matin, après il n’y a plus rien ».

 

Sébastien Baer est certainement quelqu’un de très sympathique, mais sa rubrique est plus déprimante qu’un dimanche soir de novembre à Roubaix. Alors, s’il vous plaît, rendez nous Isabelle Labeyrie !

 

Matthieu C.

Publié dans critiquons

Commenter cet article

Sylvain 21/09/2007 13:51

A propos d'Isabelle Labeyrie, elle s'est lachée ce matin sur France Info. Elle a alerté l'opinion publique avec gravité sur un sujet si alarmant qu'elle n'a pas de temps à perdre à vérifier le sens de ses chiffres. Et d'affirmer qu'il y a un grand décalage entre 3/4 et 75%.Pour le détail :http://blog.preumont.com/2007/09/un-grand-dcalage-entre-les-trois-quarts.html Pour l'original :http://www.france-info.com/spip.php?article12469

nathalie 23/08/2005 15:49

Tout ça ne veut pas le petit cours d'Occitan dispensé tous les matins, vers 9h00 (soit une heure plus indue...) sur France Bleue Hérault !
Suis revenue de vacances presque bilingue.
Dieu que c'est énervant comme langue....

Garg 23/08/2005 14:43

J'ignorais que Pernaut était devenu le directeur d'antenne de France Info...

Eric_M 23/08/2005 13:00

mdr mais franchement, toi qui est aussi sensible, tu ne crois pas que tu prends des risques à écouter France Info dès le matin?

Sénio 23/08/2005 09:40

Desirless (au delà du désir OU sans désir)
Bonne journée quand même !!