Mail ouvert à Jacques Chirac

Publié le par Matthieu C.

Cher monsieur Chirac ;

Vous m’excuserez de vous appeler cher, mais c’est un terme que j’emploie quand je parle à toute personne qui me présente ses vœux de bonne année avec chaleur et sincérité.
C’est justement de chaleur dont je voudrais vous parler, et d’année aussi en fait.

Donc, nous sommes en 2005. Vous nous avez présenté vos vœux, selon la tradition, le 31 au soir à la télévision.Vous nous avez même souhaité une bonne année. Et bien, je voudrais vous parler de ceux dont l’année ne sera pas bonne. Plus précisément, je voudrais vous parler de ceux pour qui l’année ne sera pas. Parce qu’ils sont morts. De froid.

Dans notre pays, qui fait partie du G8, de l’ONU, et de tas d’autres choses toutes aussi bien, pays également doté de nombreux conseils (économique et social, entre autres), en 2005, il y a des gens qui meurent de froid. Dans notre pays où 1 français sur deux est imposable au titre des revenus de l’année précédente, où tous les français paient la TVA, dans notre pays qui peut se venter d’être un petit peu plus riche que le Bantou, il y a des gens qui meurent de froid. Et mourir de froid, ce n’est pas quelque chose qui prend 5 minutes, un truc sans douleur ni rien. Non, parce que avant de mourir de froid, vous avez froid. Et, petit à petit, vous vous endormez, puis vous mourez. Et vous mourez alors que vous êtes en France en 2005. Pas parce que vous êtes en France en 1306, ou en Sibérie en 2005 (et bien sûr pas en Sibérie en 1306). Non, vous mourez simplement parce que rien n’est fait, à part un ministre qui déclare que « la mobilisation est l'affaire de tous », et que les centres d’accueils ne sont pas remplis à 100%. Nous en sommes ravis.

Mourir de froid en France en 2005, c’est quand même un peu anachronique. Un peu comme être pour la royauté, ou pour le retour de la peine de mort. Mais cet anachronisme ne semble surprendre personne, puisque tout le monde s’en fout. Ces sans domicile fixes (ces clodos en fait, mais clodo ça fait moche comme mot. Parce que vivre dans la rue, c’est pas moche peut-être ?) n’ont même pas de nom. Ce sont les "SDF morts de froid". Pourquoi n’ont-ils pas de nom ? Vous n’y êtes pour rien. Enfin, pour rien…

Quand une société laisse mourir de froid certaines personnes, les gens qui dirigent cette société n’y sont-ils réellement pour rien ? Une raison évoquée serait le fait que les SDF refusent de se laisser emmener dans un centre d’hébergement. Vous avez certainement déjà visité un centre d’hébergement. Sauf que pour vous, tout le monde était souriant, les locaux repeints à neuf et les clochards les plus bourrés cachés. Rien à voir avec un centre d’hébergement un jour de fonctionnement normal. N’y a-t-il là rien à faire ? Rien à faire, en dehors de la création d’un « Haut Conseil Social pour les Clodos qui Meurent de Froid (HCSCMF) » bien entendu. Un truc concret, y’a pas ça ?

Je me rappelle avoir lu, à l’école primaire, un texte qui parlait de l’an 2000, où on aurait des trottoirs roulants, où des robots feraient les tâches les plus ingrates à notre place. Et bien, en 2005, nous n’avons ni trottoirs roulants, ni robots, mais nous avons des gens qui meurent de froid. La question est donc : en quelle année ce ne sera plus de la science fiction d’imaginer une société dans laquelle personne ne meurt de froid ?

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

matthieu 09/02/2005 17:47

Alors pour le coup, je suis désolé. Mais comme sous mes articles il est écrit "posté par Matthieu C.", j'ai cru que tu me parlais. Je me trouve un peu con pour le coup. Et une fois de plus, j'ai répondu trop vite.
A bientôt

Cathy 09/02/2005 17:41

Bonjour "Matthieu" ce n'est pas après toi que je suis énervée mais après "C" seulement... Lorsque je dis "sinon Bravo à toi "Matthieu" dans mon précèdent message, j'avais sauté une ligne (mais ça n'a n'apparait pas sur le message après l'envoi) au contraire ton texte m'a émue, il ne relate que la réalité et c'est pourquoi j'ai voulue y répondre... voilà au plaisir de te relire tes articles pour dénoncer de tels faits ;)

Cathy 09/02/2005 09:18

bravo "C" qui n'a même pas le courage de signer son message... ah oui bravo, et toi "C" viens tu en aide aux gens qui meurent de faim ou de froid ??? c'est la faute aux gens comme nous autres peut-être ??? ben voyons pfff... comme si on n'en faisait pas assez comme ça !!! beaucoup de gens donnent il faut pas penser le contraire

sinon Bravo à toi "Matthieu" et une pensée à ceux qui ont faim aussi, moi ça me peine toute cette misère... c'est pas normal de voir ça à notre époque voilà...

Matthieu 07/02/2005 16:39

c'est vrai que ce serait bien si des SDF ne mourreraient plus de froid quand même... Ce que je fais ou pas ne regarde pas quelqu'un que je ne connais pas

c 07/02/2005 13:05

C'est un peu facile de tout remettre sur le dos du gouvernement et si chacun d'entre nous, a son echelle, faisait un petit peu peut etre que la vie serait differente et que des SDF ne mourreraient plus de froid. Dis moi Matthieu est ce que tu es deja venu en aide au SDF qui dort dans ta rue?