Recyclage

Publié le par Matthieu C.

Aujourd'hui, j'ai mis recyclage en titre parce que j'avais déjà posté ce "truc" sur un forum.

Explication de texte: Puisque tu pars (Jean-Jacques Goldman)

>Puisque l'ombre gagne
Effectivement ; contrairement à l'OM, l'ombre gagne.

 

>Puisqu'il n'est pas de montagne
>Au-delà des vents plus haute que les marches de l'oubli
Leçon de géographie : vous voyez les marches de l'oubli ? Non ? Si, faîtes un effort… Voilà. Bon, et bien, au-delà des marches de l'oubli, il y a des vents (force 2 à 3, mer belle à peu agitée). Et bien, aucune montagne n'est plus haute que ces vents. Goldman, c'est bien, c'est facile à comprendre.

 

>Puisqu'il faut apprendre
>A défaut de le comprendre
Comme je disais, Goldman est facile à comprendre. Si toutefois vous n'y arrivez pas, apprenez-le.

>A rêver nos désirs et vivre des "ainsi-soit-il"
Goldman, malgré son nom, a été très influencé par son éducation catholique. Dès qu'il entend « ainsi soit-il », il commence à vivre ses désirs. D'où l'expression.

 

>Et puisque tu penses
>Comme une intime évidence
>Que parfois même tout donner n'est pas forcément suffire
>Puisque c'est ailleurs
>Qu'ira mieux battre ton cœur
Si la personne à qui Goldman s'adresse souffre d'un problème cardiaque, c'est effectivement en service de cardiologie (dans n'importe quel hôpital) que son cœur battra mieux.

 

>Et puisque nous t'aimons trop pour te retenir
>Puisque tu pars
>Que les vents te mènent où d'autres âmes plus belles
>Sauront t'aimer mieux que nous puisque
>L'on ne peut t'aimer plus
>Que la vie t'apprenne
>Mais que tu restes le même
>Si tu te trahissais nous t'aurions tout à fait perdu
>Garde cette chance
>Que nous t'envions en silence
Note : à ce moment là de la chanson, Goldman monte fortement dans les aigus, et ce passage est quasiment crié. Comme silence, on fait mieux.

 

>Cette force de penser que le plus beau reste à venir
>Et loin de nos villes
>Comme octobre l'est d'avril
Oui, c'est vrai, octobre est loin d'avril. Autre possibilité « et loin de nos quartier / comme janvier l'est de juillet »…

 

>Sache qu'ici reste de toi comme une empreinte Indélébile
C'est dire si le garçon qui part était sale…

 

>Sans drame, sans larme
>Pauvres et dérisoires armes
>Parce qu'il est des douleurs qui ne pleurent qu'à l'intérieur
Contrairement à Goldman qui nous fait larmoyer avec ce texte.

 

>Puisque ta maison
>Aujourd'hui c'est l'horizon
C'est joli ça : avoir l'horizon pour maison. Le seul inconvénient est l'absence de tout à l'égout de l'horizon.

 

>Dans ton exil essaie d'apprendre à revenir
>Mais pas trop tard
S'il revient trop tard, la soupe sera froide. Et une soupe froide, c'est dégueulasse, c'est une douleur qui ne se pleure qu'à l'intérieur.

 

>Dans ton histoire
>Garde en mémoire
>Notre au revoir
>Puisque tu pars
>Dans ton histoire
>Garde en mémoire
>Notre au revoir
>Puisque tu pars
Le public de Goldman a besoin qu'on lui répète plusieurs fois les mêmes choses pour comprendre (un peu comme le public de Plamondon)

 

>J'aurai pu fermer, oublier toutes ces portes
Oublier une porte ? Ca fait déjà mal. Mais alors oublier plusieurs portes, une seule solution :  SOS ALZEIMER : permanence du mardi au samedi de 10.00 à 12.00 au 57, bd de la Marne, résidence Wallach, 03.89.42.79.36 (répondeur tél. 24 h/24)

 

>Tout quitter sur un simple geste mais tu ne l'as pas fait
>J'aurai pu donner tant d'amour et tant de force
>Mais tout ce que je pouvais ça n'était pas encore assez
>Pas assez, pas assez, pas assez
Confirmation de ce que je disais du public de Goldman. C'était un passage d'émotion frelatée, signé par notre ami Jean-Jacques.

 

Matthieu


Publié dans critiquons

Commenter cet article

Bendilius 12/02/2006 17:23

Comme ça, tout est clair... ce fut un plaisir.

Matthieu C. 12/02/2006 17:55

Plaisir partagé

Thomas 11/02/2006 12:42

Voilà je crois qu'on vient d'voir la réponse à notre question...Et elle nous est donnée par Mathieu lui même...
 
Je part assez souvent du principe que chacun à ses gouts...on aime ou on aime pas...
Maintenant si on aime pas, pourquoi chercher à "débiliser" un artiste et ses fans...
Pourquoi le faire? Tout simplement parce qu'on en a le DROIT...Droit que revendique notre cher Mathieu...
Donc laissons le se moquer des autres...c'est vrai c'est son droit...Et quand il se retrouvera le dernier abrutis à rire de tout et à se moquer de tout...peut être qu'il reflechira à deux fois avant de l'ouvrir bêtement...
Pour ma part, j'ai une palette de musique très variée...qui passe facilement de JJG à Jackson, en passant par des BO de Hans Zimmer (Grand compositeur de musiques de films!!)...Je respecte ces artistes...et je me dis qu'un artiste ne vole pas son talent...Y en a d'autres que j'apprecie moins...mais je ne vais pas jusqu'à les débiliser...
Puis après tout...pourquoi n'ai-je pas droit de les respecter...qui me l'interdit?

Matthieu C. 11/02/2006 15:17

Absolument, nous voilà d'accord !

Bendilius 10/02/2006 22:28

Qui t'as dit que j'écoutais Goldman...
C'est marrant, avec toi on a l'impression que tous ceux qui écoutes Goldman sont des arriérés. Pas très futé comme raisonnement, ça. Et si je te disais que tous ceux qui te lises sont des imbéciles (je m'excuse d'avance auprès de ceux-ci) ? On irait pas loin. Si au moins tu développais un peu, ça aurait pu donner un débat intéressant, mais là, tu ne donnes qu'allusion sur allusion, alors ne t'étonnes surtout pas si on te répond par allusion.
Oui, j'écoutes Goldman. J'écoute aussi Cabrel, Brassens, Elvis, BB King, Clapton, Michael Jackson, Hendrix, Rammstein, Lenny Kravitz, Greenday, James Brown, Ray Charles, Corneille, Aretha Franklin, Billie Holliday, Ella Fitzgerald, 50 Cent, Eminem, et bien d'autres encore. Il font tous parti de la culture de tous le monde, qu'on le veuille ou non. Alors nous diront que pour faire cet article sur "Puisque tu pars", tu t'es cultivé, malgré toi, parce que tu as pris la peine d'écouter quelque chose qui sortait de tes horizons musicaux propres. C'est déjà un pas, même si l'intention n'est pas louable. Le prochain pas consistera pour toi à comprendre que même si c'est nul pour toi, ça peut être excellent pour les autres. A l'inverse, la musique que toi tu écoutes et que tu aimes peut écorcher les oreilles d'autres personnes. C'est ainsi, on n'est pas tous pareil. Tu n'as pas à te moquer des autres sur leur musique si tu ne veux pas qu'on se moque de toi.
En même temps, tu fais ce que tu veux...

Matthieu C. 11/02/2006 09:34

Je n'ai dit nul part que je ne voulais pas qu'on se moque de moi.Ensuite, pourquoi est-ce que je ne pourrais pas me moquer des autres ? Qu'est-ce qui me l'interdit ?

Bendilius 10/02/2006 15:12

T'as loupé le sens du mot "Cultiver", toi !
Demandons à notre ami Robert le dictionnaire :
Cultiver : S'inéterresser à qqch, consacrer son temps à. Synonymes, s'adonner, s'intéresser à...
Tiens, c'est pas marqué "Ne pas écouter Goldman".

Matthieu C. 10/02/2006 19:20

Ah ok...Donc tout ce qui n'est pas dans le dictionnaire est de la culture... Ta réponse est d'une intelligence rare... Parce que pour suivre ta hauteur de pensée, ne pas chier dans un bouquet de roses c'est pas marquer dans la définition de la culture. D'après ton raisonnement à la con, chier dans un bouquet de roses est de la culture. Bon en même temps, je t'en veux pas, t'écoutes Goldman

JAHO 08/02/2006 18:15

Il existe tellement d'autres activités passionantes à faire quand on ne sait pas quoi faire de ses journées....Se cultiver par exemple....

Matthieu C. 08/02/2006 18:30

C'est ce que je te propose de faire plutôt que d'écouter des chansons de Goldman