Ilan Halimi est-il mort à cause d’un amalgame ?

Publié le par Matthieu C.

Comme il est de bon ton de dire qu’Ilan Halimi n’est pas mort à cause de l’antisémitisme de ses bourreaux (qui l’ont juste enlevé parce qu’il était juif et que TOUS les juifs sont riches, mais ce n'est pas de l'antisémitisme d'enlever des gens parce qu'ils sont juifs), mais à cause d’un amalgame, nous allons examiner aujourd’hui la crédibilité de cette thèse. De toutes façons, il est de notoriété publique que l’antisémitisme n’existe pas, qu’il n’a jamais existé, et que les chambres à gaz sont un point de détail de la deuxième guerre mondiale.

 

Un amalgame dentaire est une combinaison de poudres d’alliage (argent, étain, cuivre,...) et de 50 % de mercure, utilisé comme matériau de restauration des dents cariées.

Le mercure peut être dangereux à haute dose. Pour savoir si on pouvait vraiment mourir d’un amalgame, j’ai eu une conversation imaginaire avec un dentiste.

 

- Cabinet du docteur Salomon Ben Gourion bonjour !

- Bonjour ! Vous tombez très bien, je pense que vous êtes un spécialiste. Je vous appelle pour un problème d’amalgame. Je voudrais savoir s’il est possible d’en mourir.

- En mourir ? Vous avez mal aux dents ?

- Non, c’est pas pour moi, c’est pour quelqu’un que je connais… Enfin, dont j’ai entendu parler.

- Il était vieux cet amalgame ?

- Oh oui ! 2000 ans environ ! Au début, c’était un petit truc dans l’évangile selon Jean, puis au fil des siècles, des choses se sont agglomérée par-dessus.

- 2000 ans ?! Mais c’est vraiment vieux ça ! Un amalgame de 2000 ans, je ne sais pas si on peut faire quelque chose… Vous savez, les amalgames servent uniquement à boucher des trous, ce ne sont que des solutions économiques…

- Oui, je sais. Lorsqu’il n’y a rien à faire et qu’une douleur est présente, on pense directement à l’amalgame, et ça fonctionne…
- Oui enfin, ça fonctionne pour un temps. Parce que ensuite, il devient poreux, et il faut le refaire ou arracher…

- Ben justement… Rien n’a été arraché, on s’est contenté d’en remettre une couche. L’église catholique s’en est donnée à cœur joie depuis des siècles, attribuant les tremblements de terre, les épidémies de pestes et autres guerres aux juifs… Et elle a continué à attribuer la mort du Christ à ce peuple…

- Stop. Je ne me mêle pas de politique. Je refuse de continuer cette conversation. Vous savez, il est arrivé aux juifs de se mêler de politique, et ça a conduit à… des amalgames…

- Mais attendez ! Je veux savoir si l’on peut vraiment mourir d’amalgame ! C’est tout !

- D’amalgame, non. Personne ne peut mourir d’amalgame. Même dans votre cas de très vieil amalgame, avec des couches successives. On n’appelle pas ça un amalgame monsieur.

- Et on appelle ça comment alors ?
- J’ai dit que je terminais là cette conversation.
- Mais dites-moi comment ça s’appelle s’il vous plaît !!!
Il avait raccroché.
Il ne me restait plus qu’à conclure en moi-même :
- Tu ne veux pas me dire comment ça s’appelle, hein sale… ?

 
Ca y est ! J’avais ma réponse !

 

Matthieu

Publié dans C'est pas drôle

Commenter cet article

un gars de passage 04/03/2006 10:06

Donc, un type qui a l'impression qu'il y a de la récup politique derrière ce fait divers est un dangereux négationiste, "qui considère que les chambres à gaz sont un détail de l'humanité". Oser se demander si ce crime est antisémite est donc équivalent à défendre les thèses de Golnisch.Pitoyable. C'est toi qui fait des amalgames. Penser de cette manière est un danger. Ah, et malgré tes belles paroles, n'hésite pas à censurer celui qui ne  pense pas comme toi. Puisque par définition c'est un nazi. Ce genre de raccourci est digne du FN.

Matthieu C. 04/03/2006 10:29

"Oser se demander si ce crime est antisémite est donc équivalent à défendre les thèses de Golnisch." ==> Pas du tout. Tu dois avoir mal compris. Golnisch n'est pas quelqu'un de particulièrement antisémite (en tout cas, je ne l'ai pas entendu). Golnisch est un révisionniste, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. En plus, ta phrase ne veut rien dire...Pour la censure, t'emballe pas trop. Parce que je n'ai pas de conseil à recevoir d'un mec qui ne laisse pas son adresse mail en signature. Et regarde la réponse à ton commentaire sur l'article suivant

Fred 03/03/2006 15:20

Beuh, j'ai jamais dis que c'était une thèse FN, c'était juste une petite provocation pour ceux qui trouveraient que ce que j'ai écris ne va pas dans le sens de l'ouverture et du contre tout les racismes...Rien de plus. Une forme de petite pique qui m'a fait sourire, je me contente de ca parfois, pas nécessaire qu'elle fasse sourire les autres, juste moi c'est deja pas mal ;o)

Matthieu C. 03/03/2006 15:36

On est pareil !

Fred 02/03/2006 08:35

Bien, et si on posait le problème autrement? Si on se disait que ce n'était pas de l'antisémitisme? Je développe.
Ils disent qu'ils l'ont enlevé et torturé parce qu'il était juif et que les juifs ont de l'argent. Bien, quelle était la motivation? juste s'amuser à torturer un pauvre juif pour le plaisir parce qu'il est juif? Ou enlever le mec en espérant avoir du fric parce qu'il est juif. Certain y verront de l'antisémitisme parce qu'on parle du cliché juif-argent. Mais si je poursuis ma logique, quand on enlève un mec riche, c'est pour avoir de l'argent parce qu'il est riche, si je veux du fric et que j'enlève un mec pauvre je ne vais rien avoir.
En l'occurance, le niveau de reflexion était tellement bas qu'ils se sont choisis une victime facile à trouver, et dans leur idée riche, car les juifs ont du fric.
Est ce vraiment de l'antisémitisme?
Dire que ces jeunes sont éduqués de manière antisémite c'est certainement vrai pour les jeunes magrébins ou arabes, mais n'allez pas me le faire croire pour les autres, car tous n'étaient pas arabes ou magrébins. On dénonce les amalgames, mais comme dit plus haut cotnre le "racisme positif ou négatif", les amalgames vont dans les deux sens.
Voila un nouveau point de polémique. ;o)
Et pour finir par passer pour un sympathisant FN, j'aimerais également qu'on oublie pas de parler de racisme anti-blanc, car même si il n'est pas politiquement correct d'en parler, il est également très présent dans les communautés noires et magrébines.
Car la majorité de ces jeunes détestent les mecs blancs. Il est plus fréquent d'avoir un blanc tabassé dans une banlieue parce qu'il est blanc, qu'un arabe parce qu'il est arabe ou juif parce qu'il est juif.
N'oublions pas cela car même si politiquement quand on parle de racisme ou pense noir, arabe ou juif, mais l'anti-blanc est également très très répandu, mais la on le trouve normal.
Il n'y a effectivement qu'une seule solution, l'éducation.

Matthieu C. 02/03/2006 16:51

"Est-ce vraiment de l'antisémitisme ?" ==> Oui, je crois.Sinon, pour le racisme anti-blanc, je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas une "thèse" du FN, c'est une réalité. Il n'est qu'à voir l'affaire du gendarme tué parce qu'il était blanc, et de sa famille insultée à l'hôpital par des gens qui se félicitaient d'avoir abattu un blanc.

Salomé 02/03/2006 05:58

Je voudrais quand même que vous m'expliquiez en quoi il est plus choquant qu'un homme soit torturé et tué parce qu'il est juif plutôt que parce qu'il est homosexuel par exemple. Ou noir. Ou catholique. Ou protestant. Ou arabe. Ou jaune, rouge, blond, brun, jeune, vieux, riche, pauvre ou quoique ce soit d'autre.
Pour moi, c'est strictement la même chose. Je n'ai pas de préjugé ni favorable ni défavorable envers un être humain en raison d'une caractéristique quelconque.
Ce qui me choque, moi, c'est qu'il soit torturé et tué précisément parce qu'il est quelque chose. Et que certains considèrent que parce qu'il est ce 'quelque chose' il a  moins de valeur qu'eux-mêmes.
Mais ça me choque aussi qu'on considère que parce qu'il est 'quelque chose' il a plus de valeur qu'un autre. Le racisme, c'est dans les deux sens. Positif et négatif.
Alors hurle à la mort pour chaque acte de racisme si tu veux, Byalpel. Mais "enfoncer une pelle par le grand côté à Fofana et à chacun des barbares", j'appelle ça de la vengeance et non de la justice.  C'est de la vendetta corse et il n'y a aucune raison pour que ça s'arrête. C'est pour ça que je pense qu'il faut généraliser contre le racisme et non insister sur le seul antisémitisme. Pour que ça s'arrête. (Et ça n'a rien à voir avec les gars qui meurent de faim...).
Qu'est-ce que le respect ? Respecter les autres, c'est leur accorder les mêmes droits qu'à soi-même parce qu'on les considère ni inférieurs ni supérieurs. Différents, oui. On ne se renie pas quand on se sent différent. Mais on renie les autres quand on se sent supérieur. Ou seule victime si ce n'est pas réellement le cas. Parce que se targuer d'être SEULE victime, d'être victime en permanence, c'est s'arroger un statut à part, supérieur aux autres.
En pratiquant un 'racisme positif', tu n'as plus qu'à te trouver au beau milieu d'une foule de gens faisant partie de ceux que tu considères comme 'mieux' que d'autres, où on s'excite mutuellement ou menée par un 'bon' leader et tu pourras aussi torturer et lyncher en toute bonne conscience.
Hurle à la mort contre le racisme en général, contre tout acte de racisme, mais commence par t'appliquer à toi-même les règles que tu veux voir les autres appliquer. Se venger, c'est s'autoriser à soi-même ce que l'autre a fait, c'est, au fond, justifier a posteriori l'acte qui a été commis. C'est appeler une autre vengeance. Cela n'a rien à voir avec la justice. Je veux bien hurler contre le racisme avec toi, mais j'insiste, contre TOUS les racismes.
Et on est parfaitement d'accord sur le fait que l'éducation est primordiale.
 
Yaelz > "Un peu comme si on me filait une claque et qu'une bonne ame passait par la en jetant un:t'as pas honte de te plaindre?Regarde, ton voisin aussi s'en ai pris une, pense-y avant de chialer!"
Tu préférerais que je te dise 'Colle lui en deux' ?
Eh bien moi, je préférerais te dire " Viens, on va l'empêcher d'en coller une à quelqu'un d'autre."

Matthieu C. 02/03/2006 06:44

Salomé, je crois qu'on parle pas de la même chose; "Je voudrais quand même que vous m'expliquiez en quoi il est plus choquant qu'un homme soit torturé et tué parce qu'il est juif plutôt que parce qu'il est homosexuel par exemple" ==> en l'occurence, Ilan Halimi a été tué parce qu'il était juif. Pas parce qu'il était noir ou homosexuel. C'est ça que j'essayais de dire. Bien sûr que la discrimination est condamnable, que le racisme est condamnable, mais là, on parle d'antisémitisme !!!

Byalpel 01/03/2006 20:50

Et je trouve que Yael tu as aussi tout dit en une seule claque.Mieux vaut hurler à la mort à chaque acte de racisme plutôt que noyer le tout dans une boue graisseuse qu'on exhibera dans les salons : "t'as vu, encore un type agressé. ils l'ont tué parce qu'il était noir. mais bon, au Niger y'a des gars qui meurent de faim aussi, faut arrêter. Tu me repasses un petit four ?".On jette de l'huile sur le feu. Et puis quoi alors ? Cacher, taire, se voiler la face ? Se renier ? Accepter d'être victime en permanence pour laisser la télé dire : "oh mais c'est à cause de leur misère vous comprenez ?"Ceci dit, je recautionne à 100% ce qu'on se disait ailleurs avec Saoulfifre : l'éducation et le respect par l'éducation, il n'y aura que ça de vrai. Pauvre ou riche, favorisé ou non.

Matthieu C. 01/03/2006 22:00

A mon avis, il y a une différence entre jeter de l'huile sur le feu et dire.Dire (en l'occurence), c'est: "un noir a assassiné un juif". Jeter de l'huile sur le feu, c'est "un sale nègre a assassiné un pauvre juif" ou "un pauvre noir s'est vengé en crevant un sale youpin".Et il faudra un jour reconnaître aux noirs le droit d'être con, d'être assassin, d'être criminel. Parce que le "bon sauvage" n'est pas vraiment une image positive. Et refuser de dire cela, c'est refuser aux autres noirs la réussite. Puisque de toutes façons, ces gens-là sont très gentils, ont le rythme dans la peau et tout...