Les dessous de Roger (10)

Publié le par Matthieu C.

 Salut tout le monde, j’ai un truc important à dire à tout le monde !

 Et ben… Olala j’arrive pas à le dire. Enfin, c’est con, parce que c’est pas le dire, c’est l’écrire quoi.

Faut m’excuser, j’sais pas trop quoi faire depuis hier, depuis que le gosse nous a parlé…

Ben Sylvette elle pense que c’est pas grave, que toute façon, c’est pas pour la vie, que c’est pour faire contre moi qu’il a dit ça, que si ça se trouve c’est pas vrai. Mais bon, moi je sais pas… Je vous parlais du gosse la semaine dernière, et des gens m’ont parlé de trucs que je comprenais même pas, avec des gladiateurs qui ont des grosses jambes et tout (ouai, moi je vous dit, y’a des gens bizarres sur internet)

Bon, faut quand même que je vous raconte comment ça s’est passé.

 

Hier soir, Jean-Jean est venu prendre l’apéro à la maison. Y’avait tout le monde hein, Jean-Jean, sa femme, Sylvette, moi, le gosse, le grand, Sandy-les-gros-tétés. Et Jean-Jean y fait comme ça au gosse :

« Alors Jo t’as pas de copine ? »

Et là, le gosse il a rougi, il était rouge comme une nonne devant un sexe-ch bordel. Et il a fait à Jean-Jean :

« Ben non, j’ai le temps, j’ai que 14 ans ».

Bon, c’est vrai que d’un autre côté il bosse bien à l’école. Mais bon.

Bon, alors du coup, Jean-Jean il a dit une blague pour rigoler :

C’est 3 femmes au bureau le lundi matin.

La première elle fait : Moi, j’ai passé la nuit avec un noir. Il m’a attaché au lit, et il avait une énorme bite. Il m’a baisé comme jamais.

La deuxième elle fait : Moi j’ai passé la nuit avec un jaune. Il m’a attaché au lit, et il avait une toute petite bite. Mais il m’a fait jouir comme jamais.

La troisième elle fait : Moi j’ai passé la nuit avec un arabe. Il m’a attaché au lit, et il m’a niqué, il m’a niqué… Il m’a niqué la télé, la chaîne hi-fi, le magnéto…

On a rigolé, il est con Jean-Jean. Bon, le gosse a moins rigolé, je savais pas pourquoi, mais maintenant, je sais…

Bon, après, Jean-Jean il est parti (ben oui, il se lève tôt demain, il bosse encore à la charcuterie industrielle), et Juju et Sandy-les-gros-tétés aussi. Donc, il restait à la maison que Moi, Sylvette, le gosse et Marie-France, le bichon qu’on a et qu’on aime hein.

Donc, quand tout le monde est plus là, le gosse y nous fait :

« Faut que je vous dise quelque chose ».

Alors moi, j’lui fait : « ben ouai, vas-y, on t’écoute. »

« Je suis amoureux ».

Alors moi j’y fait : « ben pourquoi tu nous le dis avec c’te tête qu’on dirait que tu viens d’enterrer ton pauvre père ? »

Et Sylvette qui gueule : « t’es pédé, c’est ça ? » Là, j’ai eu vraiment peur, parce que Sylvette elle sent les trucs, elle se trompe jamais, elle aurait pu être psy, c’est vous dire.

Alors le gosse a fait :

« Non mais ça va pas non ? J’aime une fille, je sors avec elle ».

Alors moi j’y dit comme ça : « Ben pourquoi t’en fait tout un mystère, c’est bien, tu vas nous la présenter quand ? Elle est bonne ? (ben ouai, les jeunes maintenant, ils disent pas ‘canon’, ils disent ‘bonne’) Et elle s’appelle comment ? »

Et là, le gosse nous a tué, il a dit :

« Ben… elle s’appelle Samira et elle est algérienne ».

 

J’sais pas ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter ça, mais en attendant, sa mère et moi on y a interdit d’amener cette fille chez nous ; on est des gens bien hein, on veut le rester.

 

Roger

Publié dans Les dessous de Roger

Commenter cet article

qq1 24/03/2005 17:59

maaah vous etes vraiment pas bien dans votre tete !!!!!c'est n'importe koi vraiment vous des gens bien?et depuis qd les raciste sont des gens bien?pfffff que de personne si ignorente....